La sélection de petites capitalisations et les investissements sur ce segment nécessitent des compétences adaptées aux caractéristiques très particulières de ces valeurs, qu’il est important de bien comprendre pour faire des choix de portefeuille produisant de bons résultats à court terme et à plus long terme, selon Geoff Dailey, gérant de portefeuille « US small-cap equities » et Chris Fay, gérant de portefeuille « US equities ».

Lorsque l’on compare les petites et les grandes capitalisations, les différences entre ces deux catégories d’actifs sont frappantes. Les petites capitalisations sont souvent gérées de manière entrepreneuriale et ressemblent à cet égard davantage à des start-ups. Elles ont la possibilité de prendre des risques ciblés, qui contribuent à améliorer leur capacité d’innovation. Elles disposent généralement de ressources de financement suffisantes, qui leur évitent d’avoir à se tourner trop souvent vers le marché ou les banques.

Nous estimons que ces caractéristiques sont source d’opportunités dans de nombreux secteurs. Le secteur de la santé, par exemple, qui affiche les meilleures performances du marché et surperforme son indice global [1], est très diversifié. Les secteurs des biotechnologies et des services médico-techniques sont extrêmement innovants, génèrent des produits défendables qui sont source de revenus réguliers, et se caractérisent par des équipes dirigeantes stables. En cas de repli des marchés, les actions de ces secteurs constitueraient un segment défensif et devraient donc, à notre avis, faire partie d’un panier susceptible de bien se comporter à court terme, mais également à l’horizon 2019.

Les petites capitalisations : une classe d’actifs résiliente

Bien entendu, la performance des titres a son importance dans notre sélection d’actifs. Depuis le récent recul des marchés, nous réexaminons ce secteur et d’autres. Nous estimons par exemple que dans les technologies et les logiciels, les valorisations sont maintenant plus attrayantes. Cet aspect milite en faveur du segment, tout comme l’absence de signes de recul des dépenses informatiques. De leur côté, l’énergie, l’exploration et la production aux États-Unis et les entreprises de services apparaissent particulièrement prometteuses et leurs perspectives à moyen terme sont relativement solides.

Dans son ensemble, le segment des petites capitalisations n’a pas échappé aux préoccupations des investisseurs concernant les conflits commerciaux, le stade relativement avancé du cycle économique actuel et la volatilité accrue des marchés. Nous estimons toutefois que le contexte général des petites capitalisations penche en leur faveur. Ces valeurs sont plus exposées à l’économie américaine en tant que telle qu’au commerce international. Elles devraient donc bénéficier davantage de la réforme fiscale de l’administration et des dépenses de consommation des ménages américains.

Lire la suite

BNP Paribas Asset Management

BNP Paribas Asset Management

BNP Paribas Asset Management est le métier gestion d'actifs de BNP Paribas, une des institutions financières les plus importantes au monde. Fort d'un encours sous gestion et conseillé de 557 milliards d'euros au 30 septembre 2018, BNP Paribas Asset Management offre une gamme complète de solutions d'investissement actif, passif et quantitatif, dans un large spectre de classes d'actifs et de zones géographiques.

Avec plus de 700 professionnels de l'investissement et près de 600 collaborateurs dédiés à la relation clients, BNP Paribas Asset Management s'adresse aux particuliers, aux entreprises et aux institutions dans 70 pays. Depuis 2002, BNP Paribas Asset Management est un acteur majeur de l'investissement durable et responsable.

Pour plus d'information, rendez-vous sur bnpparibas-am.com

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour