Si vous êtes l’un des 565 chanceux ayant déjà voyagé dans l’espace, vous avez peut-être vécu une expérience émotionnelle mystique et impérieuse appelée « effet vue d’en haut » (overview effect). Cet état psychique a été décrit par les astronautes comme une prise de conscience des dommages que nous causons à notre planète.

En tant qu’investisseurs, nous sommes conscients de la fragilité de l’environnement, des collectivités et des entreprises dans lesquelles nous investissons. Comme l’a démontré la récente pandémie, la vulnérabilité des entreprises aux chocs externes peut mettre à l’épreuve la résilience des modèles économiques à long terme. Le changement climatique est un phénomène qui s’étale sur plusieurs années et ne constitue peut-être pas (encore) une menace immédiate pour beaucoup d’entre nous. Par conséquent, certains pourraient juger opportun de mettre de côté les engagements et de renoncer à leurs ambitions climatiques face à des problèmes plus urgents.

En tant qu’investisseurs à long terme, nous sommes en mesure de soutenir les entreprises dans leurs ambitions en matière de transition climatique.

Nous ne sommes pas de cet avis. En tant qu’investisseurs à long terme, nous sommes en mesure de soutenir les entreprises dans leurs ambitions en matière de transition climatique. Nous nous y employons non seulement parce qu’il s’agit sans doute d’un comportement « responsable », mais aussi parce que nous sommes convaincus que les entreprises plus résilientes survivront plus longtemps et généreront des performances plus pérennes. Nous privilégions deux thèmes principaux : les répercussions concrètes que le changement climatique pourrait avoir sur l’entreprise et l’efficacité de l’organisation pour y faire face. Nous nous intéressons particulièrement aux entreprises capables de démontrer qu’elles ont entrepris une démarche de « décarbonisation » de leurs activités. En tant que porteur d’obligations, une stratégie de « décarbonisation » viable nous rassurerait en partie sur la résilience de l’entreprise, sa capacité à générer des liquidités, à rembourser sa dette et à continuer à accéder au financement sur les marchés financiers à un coût raisonnable.

La transition vers une économie bas carbone est particulièrement problématique pour le secteur des services aux collectivités dans la région Asie-Pacifique, laquelle dépend de la production d’électricité alimentée par un charbon abondant et peu coûteux. Nous sommes soucieux d’orienter les capitaux privés vers les entreprises capables de démontrer leur volonté d’abandonner progressivement les ressources les plus polluantes.

Joindre le geste à la parole

En plus de nos évaluations du risque lié au carbone au niveau des valeurs, nous commençons également en haut de la pyramide. Nous intéresser à la direction générale nous permet de savoir s’il existe, au niveau du conseil d’administration, un comité chargé du développement durable, et si les principaux indicateurs de performance pour la transition énergétique sont liés à la rémunération des dirigeants. Nous évaluons également les efforts déployés par l’entreprise pour communiquer avec les investisseurs, par exemple par le biais de rapports sur le développement durable et/ou en adhérant à des initiatives mondiales sur la transparence. Les activités de lobbying peuvent également indiquer si l’entreprise soutient les causes justes qui soient cohérentes avec sa vision en matière d’émissions de CO2 et si elle joint réellement le geste à la parole.

Nous évaluons également si l’entreprise s’est engagée à respecter des objectifs et des délais de « décarbonisation », et si elle communique sur les types de projets qui lui permettront de se rapprocher de ces objectifs. Par exemple, une entreprise peut s’engager à fermer la moitié de ses unités de production utilisant le charbon d’ici 2025. Elle peut également entreprendre un changement radical de son mix énergétique en basculant du charbon au gaz grâce à la construction d’une nouvelle centrale électrique au gaz d’ici 2025. Elle peut divulguer de manière transparente le degré de réduction de ses émissions obtenu en abandonnant la production d’électricité au charbon en faveur de la production au gaz. Enfin, elle peut se fixer pour objectif d’augmenter la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique en passant à 30 % d’ici 2030.

Par conséquent, nous tirons deux conclusions de notre évaluation des risques liés au carbone. Premièrement, elle nous offre une vision plus globale des risques et des opportunités relatifs à nos investissements en considérant leur exposition aux risques climatiques émergents. Deuxièmement, elle nous aide à construire des portefeuilles plus résistants au changement climatique en nous permettant d’identifier des entreprises dont le modèle économique sera effectivement viable et durable à long terme.

De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace

Sur la base de notre évaluation de l’exposition actuelle aux émissions de CO2 et de la future stratégie de « décarbonisation », nous misons sur les entreprises capables de jouer un rôle clé dans la transition climatique. « L’effet vue d’en haut » a incité les astronautes à adopter une vue d’ensemble et à considérer le monde dans sa globalité. La transition climatique devrait avoir le même effet sur les investisseurs en les aidant à développer un cadre d’investissement planétaire et multigénérationnel, et en finançant un monde durable afin que les générations futures puissent profiter de « l’effet vue d’en haut » : notre planète.

Aberdeen Standard Investments

Aberdeen Standard Investments

Aberdeen Standard Investments est un gérant d'actifs mondial de premier plan qui a à cœur de créer de la valeur à long terme pour ses clients. Pour ce faire, nous mettons au service de nos clients une large palette d’investissements, ainsi qu’ un service de grande qualité.

Nous gérons €587.6 milliards* d’actifs à travers 80 pays grâce au savoir-faire de nos 1 000 spécialistes d’investissements et nos équipes support client disponibles dans nos 40 bureaux à travers le monde.

La marque Aberdeen Standard Investments a été créée en 2017 dans le cadre de la fusion d’Aberdeen Asset Management PLC et de Standard Life Plc pour former Standard Life Aberdeen plc.

View all posts


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X