Le cycle économique et financier déjà vieux de 10 ans est en bout de course. Le retournement à la baisse se fera tôt ou tard. La subite reprise des tensions entre les Etats-Unis et la Chine accentue le ralentissement du commerce mondial et affecte le moral des chefs d’entreprises. Sans reprise rapide des négociations, le ralentissement économique risque d’empirer et les marchés boursiers pourraient chuter lourdement. La prudence est de mise.

Le cycle économique et financier déjà vieux de 10 ans est en bout de course. Le retournement à la baisse se fera tôt ou tard. La subite reprise des tensions entre les Etats-Unis et la Chine accentue le ralentissement du commerce mondial et affecte le moral des chefs d’entreprises. Sans reprise rapide des négociations, le ralentissement économique risque d’empirer et les marchés boursiers pourraient chuter lourdement. La prudence est de mise.

La plupart des scenarii boursiers récents étaient construits sur des hypothèses de dialogue constructif entre la Chine et les Etats-Unis débouchant sur un accord commercial à court-moyen terme. La poursuite de la hausse semblait sinon acquise du moins probable. Les gérants d’Alienor Capital étaient alors partisans d’une dernière patte de hausse qui nous aurait emmené jusqu’en 2020. Et patatras ! Donald Trump a déclenché le feu douanier : une hausse à 25% des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine et un plan pour taxer 300 milliards supplémentaires. La raison de cette décision est secondaire. Il semblerait que ce soit en réponse à une reculade de dernière minute de la Chine qui aurait tenté de renégocier un accord « fait à 90% » selon Trump. L’important est que la spirale douanière est relancée. Les Chinois ont bien évidemment riposté mais surtout leur attitude s’est durcie. Ils sont résolus à ne pas céder sur tout et refusent de perdre la face.

Le commerce mondial ralentit fortement

L’OCDE a étudié les conséquences économiques de droits de douane américains à 25% sur toutes les importations en provenance de Chine. Elle  chiffre l’impact à 0,7% du PIB mondial sur deux ans. Cette estimation semble bien basse. Prend-elle suffisamment en compte la future réorganisation complète des circuits de production mondiaux et l’effet calamiteux de cette perspective sur le moral des chefs d’entreprises ? Nous en doutons et nous pronostiquons que les indicateurs avancés d’activité du type ISM et PMI vont plonger dans les mois à venir car ils sont essentiellement des sondages sur le « climat des affaires ». 

Les indices boursiers repartent à l a baisse

Evidemment si un deal devait voir le jour, ce pronostic ne tiendrait pas. Mais il faudrait que ce deal ait lieu rapidement. L’échéance du 29 juin est évoquée par de nombreux observateurs car Xi et Trump ont prévu de se rencontrer au sommet du G20 d’Osaka. Déjà la Chine laisse planer un doute et ce rendez-vous n’est plus certain.

Le moral des chefs d’entreprise continue de baisser

En attendant : pas de perspectives de deal, pas d’actions dans les portefeuilles ! La guerre commerciale a un potentiel de toxicité pour l’économie et la finance similaire à celui des subprimes en 2007. Le gel des échanges commerciaux ne vaut pas mieux que le gel des prêts bancaires. Si ce conflit ne trouve pas d’issue à brève échéance, le grand cycle économique et financier aura trouvé son sommet et son terme le 5 mai 2019. Mais restons en éveil…une surprise positive est toujours possible.

Avertissement : Ce document n’a pas de valeur précontractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information exclusivement et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil d’investissement. Les performances présentées incluent l’ensemble des frais. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Toute souscription dans un OPCVM doit se faire après avoir pris connaissance du DICI (document d’information clé pour l’investisseur) et du prospectus disponibles sur simple demande auprès d’Alienor Capital et sur son site internet. L’investissement dans un OPCVM présente un risque de perte en capital. Les risques détaillés sont présentés dans le prospectus complet de chaque OPCVM (risque lié à la gestion discrétionnaire, risque de crédit, risque de taux, risque sectoriel, risque actions, risque de change…).

Alienor Capital

Alienor Capital

Alienor Capital est une société de gestion de portefeuille indépendante agréée par l’AMF sous le numéro GP07-000009 depuis février 2007 avec pour unique activité, la gestion pour compte de tiers.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

septembre

17sepToute la journée18Les Journées du CourtagePalais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

25sep19 h 00 min22 h 00 minBefore Patrimonia /// Sogenial ImmobilierBistrot des célestins L'organisateur: Sogenial Immobilier

26sepToute la journéeGrands Prix du Gouvernement d'Entreprise 2019Cercle de l'Union Interalliée

26sep(sep 26)8 h 30 min27(sep 27)19 h 00 minPatrimonia 2019Centre de Congrès de Lyon L'organisateur: Infopro Digital

octobre

08oct8 h 15 min20 h 00 minAM TECH DAY 2019Palais Brongniart L'organisateur: AGEFI Actifs

10octToute la journée1118e Global Invest Forum de l’AGEFIHôtel InterContinental L'organisateur: AGEFI Actifs

11octToute la journée13Salon de l’Immobilier et de l’InvestissementCarrousel du Louvre

novembre

21novToute la journée22Actionaria 2019Palais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

X