Les résultats du « Super Tuesday » ont été une surprise pour les observateurs, et peut-être une surprise pour Joe Biden lui même… Candidat pour la troisième fois à l’investiture du Parti démocrate, Joe Biden a connu un début de campagne difficile. Il n’a pas réussi à être classé dans les quatre premiers lors des « caucus » de février et, plus gênant, il n’arrivait pas à épauler ses concurrents sur les levées de fonds.

La semaine dernière, de nombreux spécialistes anticipaient qu’il raccrocherait bientôt les gants. Et pourtant, c’est l’inverse qui s’est produit. Joe Biden a remporté 10 des 14 Etats lors du Super Tuesday, relançant ainsi sa campagne. L’ambiance était devenue tellement morose parmi ses soutiens qui craignaient un effondrement, qu’ils parlent littéralement de résurrection. James Clyburn, Pete Buttigieg, Amy Klobuchar, Beto O’Rourke et maintenant Mike Bloomberg ont désormais rallié la candidature de Biden. Au 5 mars, celui-ci disposait du soutien de 566 délégués, soit 65 de plus que son ncurrent Bernie Sanders. Pour obtenir l’investiture, il faudra être soutenu par 1991 des 3979 délégués démocrates.

Il reste désormais deux candidats en position de l’emporter en juillet et devenir le champion des démocrates face à Donald Trump le 6 novembre prochain : le modéré Joe Biden et le « socialiste » Bernie Sanders. La course est très serrée et beaucoup de choses peuvent encore se passer avant la fin de la campagne interne. Le Parti démocrate reste très divisé avec, d’un côté, les libéraux modérés et, de l’autre, l’aile gauche radicale. Il sera très difficile, quel que soit le candidat qui l’emporte, de réconcilier ces vues antagonistes sur une plateforme commune.

Les marchés ont bien accueilli le retour en force de Joe Biden. Jusqu’à présent, les investisseurs ne semblaient pas trop préoccupés du succès de Bernie Sanders. Toutefois, certains points de son programme et, en particulier, sa volonté de remonter le taux d’impôts sur les sociétés et de limiter les rachats d’actions, sont une source d’inquiétude pour les marchés.

Le destin de la réforme fiscale de Donald Trump mise en place en 2018, est un élément clef de cette campagne. Les démocrates veulent l’abroger alors que les républicains souhaitent l’étendre. La Maison Blanche a besoin de l’accord du Congrès sur ce sujet. Il paraît toutefois improbable, à ce stade, que le Président nouvellement élu dispose d’une majorité nette à la Chambre des représentants et au Sénat pour mettre en place des politiques publiques radicales. Le chemin vers l’échéance électorale est encore long et nous réserve certainement de nouvelles surprises.

Amundi

Amundi

Amundi se classe 1er acteur européen et dans le Top 10 mondial(1) de l'industrie de l'asset management avec plus de 850 milliards d'euros d'actifs sous gestion au plan mondial(2). Implantée au coeur des principaux bassins d'investissement dans plus de 30 pays, Amundi offre une gamme complète de produits, couvrant toutes les classes d'actifs et les principales devises. Amundi développe ainsi des solutions d'épargne adaptées aux besoins de plus de 100 millions de clients particuliers à travers le monde et construit pour les clients institutionnels des produits sur mesure, performants et innovants, adaptés à leur activité et leur profil de risque. Elle contribue au financement de l'économie en orientant l'épargne au service du développement des entreprises..

Amundi est devenue l'asset manager européen de référence, reconnu pour :

la performance de ses produits et leur transparence;
la qualité de la relation avec ses clients fondée sur une approche de conseil dans une vision long terme;
l'efficacité de son organisation et l'engagement de ses équipes au service des clients;
l'engagement à prendre en compte les critères de développement durable et d'utilité sociale dans ses politiques d'investissement.

1. Source IPE Top 400 publié en juin 2014, encours sous gestion à décembre 2013 retraités par Amundi des données relatives à la gestion privée.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

avril

Pas d'évènement

mai

Pas d'évènement

juin

Pas d'évènement

X