L’amélioration des PMI flash face au déclin de l’activité économique

Découvrez également l’analyse des experts sur l’évolution des PMI Flash au mois de Juin.

Dans le sillage de la levée des mesures de confinement un peu partout dans le monde, les derniers PMI Flash publiés se sont considérablement améliorés par rapport au creux des mois précédents. Un rebond technique généralisé sur le plan géographique et sectoriel a eu lieu, les entreprises implantées dans tous les grands pays faisant état d’une amélioration des conditions d’exploitation tant dans les services que dans le secteur manufacturier. Cependant, malgré un redressement, les PMI restent, pour l’essentiel, en territoire de contraction, ce qui signifie que l’activité économique a continué à décliner en juin, bien qu’à un rythme nettement plus lent.

De fait, le taux de contraction s’est considérablement réduit en juin, ce qui confirme la poursuite du mouvement de reprise, même si les divergences entre pays persistent. Les pays européens ont mené cette reprise, qui, de manière générale, s’est intensifiée au mois de juin, la France et le Royaume-Uni comptant parmi les premiers pays à enregistrer une expansion de leur activité économique depuis le début de la pandémie. Aux États-Unis, le taux de contraction de l’activité des entreprises a suivi une tendance similaire, s’atténuant de manière significative tandis que les PMI des services et de l’activité manufacturière se rapprochaient à nouveau du seuil de 50. À l’inverse, le Japon a connu une nouvelle dégradation brutale de son activité économique, le secteur manufacturier restant soumis à de fortes pressions.

La faiblesse de la demande mondiale reste le principal frein, les entreprises du monde entier signalant une demande modérée de la part de leurs clients internationaux, ceux-ci étant toujours perturbés par la pandémie. La pression sur le marché de l’emploi était encore très forte en juin, malgré un ralentissement des suppressions d’emplois et un début de retour des travailleurs au chômage partiel. Les perturbations des chaînes d’approvisionnement étaient encore importantes en juin, en dépit d’une certaine amélioration constatée par les entreprises à la faveur du redémarrage d’une grande partie de l’économie mondiale. Les entreprises ont manifesté un regain d’optimisme quant à l’avenir de l’activité commerciale.

Total
0
Shares