L'actualité des asset managers français et européens.

Plan d’infrastructures américain : accord trouvé, mais il reste du chemin à parcourir

Le 24 juin, le président Biden et la vice présidente Harris ont annoncé qu’ils soutenaient le projet d’infrastructures bipartite, un projet allégé obtenu après de longues négociations.Tout en approuvant ce compromis, le président Biden a reconnu qu’il restait encore du travail à faire pour concrétiser l’intégralité du programme défini par « l’American Jobs Plan » et « l’American Families Plan ».

Ainsi, tout en travaillant avec le Congrès pour faire aboutir le projet infrastructures bipartite, l’administration Biden s’est également engagée à poursuivre ses efforts en parallèle pour introduire d’autres textes législatifs en utilisant le processus budgétaire du Congrès connu sous le nom de « réconciliation », qui permet l’adoption de textes législatifs plus controversés et non bipartites sans avoir besoin du vote des républicains.

Le Président, relayé par la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, a insisté sur le fait que les deux programmes progresseraient « en tandem », ajoutant qu’il ne signerait pas l’accord bipartite sans l’autre paquet de mesures, plus important.

Selon la fiche d’information de la Maison Blanche, le projet de loi bipartite pour les infrastructures représente une enveloppe de 973 milliards de dollars sur cinq ans , ou 1 200 milliards de dollars sur huit ans , et prévoit à la fois des dépenses pour des programmes déjà existants et plus de 500 milliards en dépenses nouvelles , articulées autour de projets d’infrastructures classiques (109 milliards pour
les routes et voies rapides , 312 milliards pour les transports).

En ce qui concerne les contreparties de financement , le projet d’infrastructures bipartite décrit plusieurs solutions viables sur lesquelles les démocrates et les républicains se sont entendus , mais sans en préciser les montants. La progression du plan d’infrastructures reste incertaine, l’aile gauche des démocrates étant encore sceptique, considérant le projet de loi trop petit, de même que certains républicains estimant que l’accord bipartite est « l’otage » de l’autre paquet de mesures , plus important, du programme présidentiel .

Les dirigeants démocrates entendent faire progresser en tandem l’accord bipartite et le paquet de réconciliation en juillet . Cependant , le calendrier dépend fortement de la détermination des démocrates à conserver le soutien des progressistes et des modérés , les discussions du parti démocrate sur le « paquet de réconciliation » ( seconde partie du tandem) ayant commencé à prendre forme cette semaine.

LinkedIn
Twitter
Facebook



Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour
Plus de publications
Lire la suite

Les marchés sont pris dans des vents contraires

Les marchés restent très volatiles, pris entre le fait qu’ils intègrent déjà beaucoup de mauvaises nouvelles – beaucoup d’indicateurs techniques et de confiance indiquent que l’aversion au risque atteint des niveaux excessifs alors que les marchés ont intégré les perspectives de hausses de taux massives des banques centrales d’ici la fin de l’année – et que les perspectives économiques continuent de se dégrader, au point qu’une récession devient de plus en plus probable dans les prochains trimestres.