Au terme de la plus longue réunion du Conseil européen jamais observée dans les annales, les dirigeants de l’Union européenne sont parvenus à un accord d’une importance capitale portant sur un programme global de 1 824 milliards d’euros et englobant le cadre financier pluriannuel (CFP) et Next Generation EU (NGEU), l’instrument de l’Union européenne pour la relance. Cet accomplissement de taille représente une amélioration positive à court terme pour les actifs de l’UE.

Au terme de la plus longue réunion du Conseil européen jamais observée dans les annales, les dirigeants de l’Union européenne sont parvenus à un accord d’une importance capitale portant sur un programme global de 1 824 milliards d’euros et englobant le cadre financier pluriannuel (CFP) et Next Generation EU (NGEU), l’instrument de l’Union européenne pour la relance. Cet accomplissement de taille représente une amélioration positive à court terme pour les actifs de l’UE.

Le fonds de relance augmentera la capacité de résistance de l’UE, mais ne permettra pas de stabiliser l’activité au cours des 12 prochains mois, puisqu’il ne sera opérationnel qu’à partir du premier trimestre 2021, de sorte que ses retombées économiques ne se feront pas sentir avant 2022. Les politiques de stabilisation cyclique relèvent donc toujours de la responsabilité des différents États membres. Cet accord sur le budget constitue toutefois une avancée significative vers une plus grande collaboration politique au sein de l’UE. Pour la première fois, l’UE va mobiliser son budget de manière contracyclique, faisant de la politique budgétaire un instrument de stabilisation en temps de crise.

Nous considérons ce fonds de relance comme un outil permanent pour la promotion d’une convergence réelle entre les pays de l’UE. Grâce à la notation AAA de la Commission européenne, les pays fragiles (ceux qui ont été le plus durement touchés) pourront s’endetter à long terme à des taux que seuls ils ne pourraient pas obtenir. Pour la première fois, la Commission européenne émettra de la dette au nom de l’UE avec, pour objectif, la convergence et la redistribution entre les pays. Ce n’est pas un jeu à somme nulle. Les sommes empruntées devront être remboursées, mais à partir de 2028 (et d’ici 2058). Par conséquent, tous les pays de l’UE (y compris les contributeurs nets) bénéficieront de cet emprunt massif dans les années à venir.

Cette nouvelle dette émise par la Commission au nom des États membres devrait consolider le statut de monnaie de réserve internationale de l’euro à un moment où le rôle du dollar américain pourrait être remis en question en raison de la dérive des finances publiques

Amundi

Amundi

Amundi is Europe’s largest asset manager by assets under management and ranks in the top 10* globally. It manages more than 1.460 trillion** euros of assets across six main investment hubs***. Amundi offers its clients in Europe, Asia-Pacific, the Middle-East and the Americas a wealth of market expertise and a full range of capabilities across the active, passive and real assets investment universes. Headquartered in Paris, and listed since November 2015, Amundi is the 1st asset manager in Europe by market capitalization****.

Leveraging the benefits of its increased scope and size, Amundi has the ability to offer new and enhanced services and tools to its clients. Thanks to its unique research capabilities and the skills of more than 4 500 team members and market experts based in 37 countries, Amundi provides retail, institutional and corporate clients with innovative investment strategies and solutions tailored to their needs, targeted outcomes and risk profiles.

Amundi. Confidence must be earned.

View all posts


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X