Auris Gestion

44 posts
Auris Gestion est une société de gestion entrepreneuriale créée en 2004. Elle gère aujourd’hui 2,2 milliards d’euros. Elle s’est spécialisée dans l’accompagnement de partenaires CGP avec une gestion en architecture ouverte et une tarification maîtrisée. A ce titre, elle a intégré en juin 2020 les expertises de Salamandre AM afin de renforcer ce positionnement. L’activité de gestion sous mandat intègre aujourd’hui 10 gérants, 2 risk managers et 9 middle officers. Auris Gestion met son savoir-faire et ses techniques institutionnelles de gestion à la disposition d’une clientèle élargie et notamment de conseillers en gestion de patrimoine. La relation de proximité avec ses clients (notamment CGP) est une valeur forte d’Auris Gestion, qui déploie des solutions sur mesure à la fois en termes de gestion, de conseil et de reporting, au travers de la dénomination "Salamandre by Auris Gestion".
Lire la suite

[Le rendez-vous du lundi] L’emploi américain redonne du crédit à un tapering proche

Alors que les données macroéconomiques soufflent le chaud et le froid et montrent des signes de ralentissement après un boom économique, finalement court mais intense, les chiffres de l’emploi américain, publiés vendredi, sont venus rappeler la bonne dynamique de l’économie américaine. Pourtant, les données du rapport de l’ADP (sur les créations d’emplois privés), en ressortant largement sous les attentes (330k contre 690k attendues) un peu plus tôt dans la semaine, laissaient craindre une nouvelle déception, d’autant plus que la propagation du variant Delta était de nature à renforcer les craintes sur le cycle de croissance.​
Lire la suite

[Le rendez-vous du lundi] : La Fed arrive (encore) à temporiser

Bonnes mais insuffisantes. Tel pourrait être le résumé, depuis maintenant plusieurs mois, du discours de Jerome Powell sur les données macroéconomiques américaines pour justifier du maintien de la politique monétaire accommodante de la Fed. La réunion du FOMC de la semaine dernière a, une nouvelle fois, réservé peu de surprises, la politique monétaire étant restée inchangée. Le ton toujours aussi accommodant de Jerome Powell diminue en revanche fortement les probabilités de toute annonce significative pour le symposium de Jackson Hole fin août.
Lire la suite

[Le rendez-vous du lundi] Les doutes de l’été

Les investisseurs doutent et les mouvements de marché interpellent. La recorrélation, depuis plus d’un mois, entre les taux et les actions (baisse des taux et hausse des actions) et la (nouvelle) rotation sectorielle en faveur du facteur « Croissance » nous rappellent, de façon assez surprenante, ce que nous connaissons finalement depuis plusieurs années et semblent terriblement loin du scénario de reflation de l’économie qui tient tant la corde sur les marchés financiers depuis le début de l’année.
Lire la suite

[Le rendez-vous du lundi] : Là-haut ? (Up ?)

D’aucuns pensaient que le « reflation trade » allait suivre le même mouvement que la maison du vendeur de ballons du dessin animé « Up ». Or, le pari de la reflation joué depuis avril par la communauté des investisseurs semble perdre de sa vigueur et faire pschitt…
Lire la suite

[RDV du lundi] “L’emploi US accélère mais sans surchauffe”

Les chiffres de l’emploi américain restent, à l’heure actuelle, parmi les indicateurs macroéconomiques les plus suivis car servant de tempo à la politique monétaire de la Fed. La banque centrale, qui est redevenue beaucoup plus « data-dependent », attend en effet de constater, et non pas de prévoir, une amélioration notable du marché de l’emploi pour s’engager sur la voie d’une réduction des achats d’actifs avant une remontée des taux directeurs.
Lire la suite

[Le rendez-vous du lundi] Le long chemin du compromis

Après des mois de négociation, un accord bipartisan semble enfin se dessiner concernant le plan de relance dans les infrastructures voulu par Joe Biden. Cette nouvelle proposition se chiffrerait à 1 200 milliards de dollars sur huit ans dont 559 milliards de nouvelles dépenses, le solde venant de la réallocation de budgets existants mais non dépensés.
Lire la suite

“Les choses derrière les choses”

« Le poète avait raison qui parlait des choses qui sont derrière les choses » (Paul Meurisse, dans le film « Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques »). Contre toute attente, la réunion de politique monétaire de la Fed s’est révélée un ton plus « hawkish » qu’attendu, alors que le marché prévoyait plutôt une sortie du bois lors de la réunion de septembre ou pour le symposium de Jackson Hole en août. Si la Fed n’a pas modifié sa politique monétaire, maintenant même ses achats mensuels d’obligations à 120Mds de dollars par mois en plus du maintien de ses taux directeurs proches de 0%, elle a en revanche nettement fait évoluer sa communication.
Funds Watch
Lire la suite

Le rendez-vous mensuel : “La FED pose les jalons de la réduction du soutien monétaire”

La situation sanitaire s’améliore nettement au sein des pays développés où l’immunité collective devrait être atteinte au cours de l’été aux Etats-Unis et en Europe. La situation dans les pays émergents est plus préoccupante, notamment pour les pays les plus pauvres où la vaccination ne décolle pas et où le nombre de nouveaux cas de COVID reste élevé. La reprise économique mondiale est ainsi portée par la dynamique vaccinale au sein des économies avancées et par les plans de relance.
Lire la suite

Le rendez-vous du lundi : “D’un extrême à l’autre”

Comme on pouvait s’y attendre, la réunion de politique monétaire de la BCE n’a pas surpris grand monde. Ne voulant pas tuer dans l’œuf la reprise européenne en cours, Christine Lagarde a laissé inchangé les outils de politique monétaire afin d’éviter un resserrement des conditions de financement, dont elle constate un léger durcissement.