Cholet-Dupont

2 posts
Cholet Dupont est issue de deux charges d’agents de change dont l’histoire remonte au XVIIIème siècle. Avec un encours supérieur à 2 milliards d’euros, elle se situe parmi les premières sociétés financières indépendantes de Paris. Etablissement de crédit agréé par la Banque de France, Cholet Dupont est détenu à 66,6 % par les fondateurs et les principaux cadres de la société et à 33,4 % par le groupe Crédit Mutuel Nord Europe. Cette structure actionnariale permet de concilier la souplesse et la motivation propre à une société entrepreneuriale ainsi que la solidité d’un grand établissement financier. Dirigée par Fabrice de Cholet et Gaël Dupont, Cholet Dupont apporte un service patrimonial et financier sur-mesure à une clientèle exigeante et fidèle.
Funds Watch
Lire la suite

Le retour de l’automne n’a pas été favorable aux marchés financiers

L’arrivée de l’automne nous a réservé son lot de surprises et les marchés financiers ont fini par succomber à l’accumulation des incertitudes. Si celles-ci se prolongent, la correction encore modeste pourrait s’amplifier de 4 à 5% supplémentaires. Mais notre scénario est plutôt celui d’une atténuation progressive des difficultés qui sont apparues. Le contexte général restant porteur, la hausse des indices boursiers pourrait reprendre d’ici à la fin de l’année. La correction des indices nous semble bien avancée mais encore insuffisante pour relever globalement le poids des actions dans les portefeuilles eu égard au manque de visibilité. Mais elle a permis de continuer à acheter pour ceux qui restaient très peu investis. Nous suggérons de poursuivre cette politique en profitant de la volatilité des marchés. Nous maintenons une opinion plus prudente à court terme et positive à moyen terme avec un potentiel d’appréciation des indices qui s’est reconstitué.
Funds Watch
Lire la suite

Inflation, taux d’intérêt et actions: sommes-nous arrivés à un point de rupture? Non.

Les marchés financiers américains sont versatiles. Il y a deux mois à peine, ceux-ci étaient peu rassurés par la situation sanitaire et réclamaient de nouvelles mesures budgétaires et monétaires pour soutenir l’économie. Aujourd’hui, alors que l’économie américaine semble s’orienter vers une forte reprise grâce à la diffusion des vaccinations, les mêmes acteurs s’inquiètent d’une reprise de l’inflation qui prendrait la FED à contrepied et cette crainte fait remonter rapidement les taux d’intérêt à 10 ans, entrainant à la baisse une partie des marchés actions.