Ecofi Investissements

255 posts
Ecofi Investissements est la filiale du Crédit Coopératif, membre du Groupe BPCE. Acteur reconnu et maintes fois récompensé pour notre expertise et nos savoir-faire - actions, crédit, diversifié et monétaire - nous affirmons notre engagement dans la gestion éthique et solidaire, ADN d’Ecofi Investissements et de notre actionnaire, le Crédit Coopératif. Et nous allons plus loin en intégrant la responsabilité au cœur de notre métier : aujourd’hui 100% de notre gamme de fonds ouverts est ISR*. Être responsable, c’est choisir les bons actifs pour pérenniser la performance et préserver les intérêts des générations futures. ACTIFS POUR LE FUTUR, ce sont des placements et des convictions pour accompagner nos clients dès aujourd’hui. Retrouvez-nous sur nos réseaux ! * Hors mandats, fonds dédiés, fonds à gestion déléguée, fonds indexés, FPS et un fonds PME.
ecofi
Lire la suite

Le devoir de vigilance : une loi efficace et vivante

En France, la loi sur le devoir de vigilance a été adoptée en mars 2017. Cette loi a été la première dans le monde, et marque une avancée historique vers le respect par les entreprises des droits humains et environnementaux. Elle leur a donné une nouvelle obligation : prévenir et réparer les violations des droits humains et les dommages environnementaux engendrés par leurs activités et par les activités de leurs filiales, de leurs sous-traitants ou fournisseurs. Elle concerne les entreprises établies en France qui emploient au moins 5 000 salariés en France ou 10 000 dans le monde.
ecofi
Lire la suite

Les effets de base n’expliquent pas tout

Les investisseurs ont longtemps retenu leur souffle avant la publication du rapport d’inflation aux Etats-Unis. Et comme il fallait s’y attendre, la progression des prix est ressortie plus forte qu’attendu en mai (+0,6% contre +0,5% attendu par le consensus).
Mensuel Ecofi
Lire la suite

[Mensuel] de juin 2021 “Alignement des planètes” L’édito donne des raisons d’espérer…

En dépit des niveaux élevés d’inflation et des anticipations de prix des ménages et des entreprises, les marchés obligataires ont surpris par leur accalmie aux Etats-Unis. En Europe, les taux longs poursuivent leur trajectoire haussière en raison de la levée progressive des mesures de restriction. Néanmoins, les principales banques centrales ont réussi à éviter tout emballement. Cette prouesse est d’autant plus remarquable que les indicateurs économiques n’ont cessé de s’améliorer, même si certains indicateurs avancés commencent à plafonner. L’amélioration devrait se poursuivre, facilitée par l’existence d’un important excès d’épargne accumulé, confirmant la révision haussière des perspectives de croissance et d’inflation.
ecofi
Lire la suite

[Le marché du lundi] ISR : Le rapport roboratif de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) contre les énergies fossiles

« Ce rapport est l’une des entreprises les plus importantes et difficiles dans l’histoire de l’Agence Internationale de l’Energie. », a déclaré Fatih Birol, directeur de l’AIE, dans sa préface au rapport « Net Zero Emissions by 2050 » publié le 18 mai 2021. Il concrétise un changement comportemental profond de l’AIE, longtemps accusée d’ambivalence car prétendant lutter contre le changement climatique tout en dénonçant le risque de sous-investissement dans le pétrole et le gaz.
ecofi
Lire la suite

[Le marché du lundi] éco : “G7 et match ?”

Trop souvent, on emploie à chaud le qualificatif d’exceptionnel ou d’historique pour des faits qui se révèlent en fin de compte sans grande importance. S’agissant du récent engagement des ministres des Finances du G7 en faveur d’un impôt mondial sur les sociétés, ce terme est loin d’être usurpé. En effet, en gestation depuis près d’une décennie avec des travaux engagés au sein de l’OCDE, certains commençaient à douter de la viabilité de ce projet de taxation des multinationales. Et comme souvent, la clé est venue des Etats-Unis avec l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche. Certes, le taux retenu « d’au moins 15% » est encore loin de satisfaire tout le monde mais cette étape constitue déjà en soi une avancée importante.
ecofi
Lire la suite

L’été avant l’heure

Avec la décrue de la pandémie, la température économique s’est nettement réchauffée dans la plupart des pays européens. En effet, si l’on se fie à l’évolution de l’indicateur du sentiment économique publié par la Commission européenne, les planètes commencent à s’aligner dans la zone Euro. Ainsi, avec la levée progressive des mesures de restriction sanitaire, la confiance s’est améliorée (+4 points, à 114,5 en mai), en particulier dans le secteur des services (+8,8 points, à 11,7 en mai), pesant pour environ 85% du PIB. Et comme il fallait s’y attendre, les progressions les plus fortes sont venues des pays qui vont le plus profiter de la réouverture des économies comme l’Italie (+11,0 points, à 115,8), la Pologne (+5,1 points, à 106,7) et la France (+5,0 points, à 110,8).
ecofi
Lire la suite

[Le marché du lundi] Éco : Bond de l’inflation

Pendant longtemps les économistes ont prédit le retour de l’inflation et mis en garde sur ses conséquences. Alan Greenspan, ancien président de la Réserve Fédérale (Fed), annonçait dès 2007 dans son livre « The Age of Turbulence : Adventures in a New World » un rythme de progression des prix à deux chiffres.
ecofi
Lire la suite

Vers une dérive de l’objectif de neutralité carbone ?

L’Accord de Paris a établi une équation facile à retenir : pour limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C, il faut absolument atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Son principe consiste à compenser, à l’échelle de la planète, toute émission de gaz à effet de serre (GES) issue de l’activité humaine par des séquestrations de quantités équivalentes de CO2, pour qu’elles n’intègrent pas l’atmosphère.
ecofi
Lire la suite

[Le marché du lundi] Éco : “La mauvaise surprise de l’emploi”

La décision de l’Administration Biden en faveur d’une levée des brevets sur les vaccins va-t-elle intensifier la lutte contre la pandémie de Covid-19 ? En théorie, cette levée temporaire, longtemps réclamée par l’Inde et l’Afrique du Sud, est de nature à accélérer la production. Cependant, sans suspension d’une loi américaine, le « Defense Production Act », le retard accumulé des pays pauvres sur le front de la vaccination n’est pas prêt de se résorber.