La croissance inclusive, moteur de la rentabilité à long terme

Les entreprises attentives aux aspects sociaux de leurs activités ont toutes les chances d’enregistrer de meilleures performances sur le long terme et de gagner le respect des investisseurs. Ramon Esteruelas, Investment specialist, et Delphine Riou, analyste des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), nous en disent plus.
Funds Watch

QU’EST-CE QUE LA CROISSANCE INCLUSIVE ? EN QUOI EST-ELLE UNE OPPORTUNITÉ D’INVESTISSEMENT ?

Ce thème s’inscrit dans le droit fil de l’objectif de BNP Paribas Asset Management de contribuer à une économie durable et inclusive. Pour nous, l’égalité et la croissance inclusive sont des piliers essentiels de la durabilité, aux côtés de la transition énergétique et de l’environnement. Ces thèmes sont devenus des sujets encore plus prégnants avec la pandémie de Covid-19. Des fossés se sont creusés dans la population, qu’il s’agisse du salaire, de l’emploi, de la santé, de l’alimentation, de l’accès à l’éducation et à la formation, voire de l’accès aux vaccins.

Même le FMI s’inquiète : il craint que les conséquences économiques de la Covid-19 freinent l’amélioration du niveau de vie moyen. Cet accroissement des inégalités pourrait fracturer davantage les sociétés et peser sur la croissance économique et les résultats des entreprises.

L’accent qui est désormais placé sur la croissance inclusive va de pair avec la priorité accordée aux performances à long terme basées sur la stabilité et l’efficacité. Cette thématique a vocation à atténuer les tensions sociales dans les entreprises, à promouvoir une approche méritocratique de la gestion des ressources et des talents et à améliorer la facilité de faire des affaires et d’investir.

Selon nous, le fait que les entreprises s’efforcent d’identifier et de trouver des solutions à ces enjeux sociaux, dans leur secteur d’activité comme dans la société en général, offre des opportunités aux investisseurs. Nous pensons que les entreprises qui mettent l’accent sur la croissance inclusive ont toutes les chances d’obtenir des performances plus élevées. Par exemple, il a été démontré que la présence de femmes au sein des conseils d’administration était bénéfique pour les entreprises. Les équipes de direction composées de plus de 30 % de femmes sont plus susceptibles de prendre des décisions pertinentes que celles qui comptent moins de femmes, voire aucune.

EN TANT QU’INVESTISSEUR, COMMENT POUVEZ-VOUS SAISIR CETTE OPPORTUNITÉ ?

Nous avons identifié cinq piliers associant les pratiques concrètes des entreprises et les bonnes pratiques en matière d’inclusion.

1. Des normes sociales rigoureuses, telles que des emplois décents pour les employés d’une entreprise et toutes les personnes intervenant sur leur chaîne de valeur, sont considérées comme inclusives

2. Les entreprises doivent investir dans la mobilité sociale, par exemple en développant les compétences de leur main d’œuvre

3. Une offre de produits et de services de qualité et accessibles au plus grand nombre est jugée inclusive. Par exemple, des produits et des services favorisant le progrès social : santé, éducation, énergie et logement, voire l’accès aux outils numériques ou à la mobilité

4. La promotion des intérêts à long terme de l’entreprise, de la population locale et de la société. Par exemple, via des systèmes de rémunération appropriés, en produisant de manière éthique : en respectant le principe de la libre concurrence, en payant des impôts justes et équitables, en évitant le lobbying, etc.

5. Lutter contre le changement climatique, qui est un risque majeur pour les populations vulnérables. Par exemple, en encourageant la décarbonation et la protection de la biodiversité.

Nous attribuons des scores aux entreprises de notre univers d’investissement (MSCI World Developed Countries Index) dans ces cinq domaines via un cadre d’analyse ESG, en mettant un accent particulier sur la composante « S » (la dimension sociale), dont la pondération est de 65 %. Nous comparons les données de différents fournisseurs afin de nous assurer que nous utilisons le meilleur ensemble de données disponibles. Les scores vont de 0 à 100. Les entreprises dont le score est inférieur à 20 sont exclues. L’univers d’investissement qui en résulte respecte la composante sociale et les pratiques dites inclusives.

LES INVESTISSEURS DOIVENT-ILS CRAINDRE DES PERFORMANCES PLUS FAIBLES S’ILS PRIVILÉGIENT LA CROISSANCE INCLUSIVE ?

Absolument pas ! Les entreprises qui mettent l’accent sur la croissance inclusive ont toutes les chances d’enregistrer des performances plus élevées. Pour cela, elles ont plusieurs options :

  • développer les compétences des employés, pour accélérer l’innovation
  • accorder des salaires équitables pour accroître l’implication des employés
  • encourager la diversité sur le lieu de travail afin que les employés comprennent mieux les besoins des différents consommateurs et puissent contribuer à ce que des marchés sous-exploités deviennent des segments d’activité dynamiques
  • nouer des relations à long terme avec les fournisseurs pour garantir la qualité et la sécurité de la chaîne d’approvisionnement
  • respecter des règles de conduite éthiques pour assurer l’acceptabilité sociale de ses activités.

Des études ont montré que les entreprises assurant une excellente gestion de leur impact environnemental et social et ayant de bonnes pratiques de gouvernance sont plus rentables à moyen et long terme. Des recherches fiables menées notamment par l’Université d’Oxford confirment que les bonnes pratiques en matière de durabilité et d’ESG se traduisent par des coûts d’exploitation plus faibles, une rentabilité plus élevée et de meilleures performances boursières.

Le schéma ci-dessus illustre les bienfaits de la diversité et de l’inclusion sur les performances financières des entreprises en comparant certains indicateurs à la médiane de l’industrie :

  • Meilleure rentabilité des capitaux (ROE) des entreprises du classement Fortune 500 comptant au moins trois administratrices
  • Meilleure marge bénéficiaire nette des entreprises dans lesquelles 30 % des postes de direction sont occupés par des femmes
  • Plus solide résultat d’exploitation (EBIT) des entreprises dont les équipes de direction présentent une diversité supérieure à la moyenne
  • Plus grande innovation dans les entreprises dont les équipes dirigeantes présentent une diversité supérieure à la moyenne

Il faut aussi penser au risque d’exploitation. En négligeant les questions sociales, une entreprise peut s’exposer aux critiques des consommateurs, à des grèves ou à des boycotts de la part des acheteurs. Cela peut nuire à sa réputation. Les médias et les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux pratiques éthiques des entreprises. Pour de nombreux investisseurs, c’est devenu un enjeu habituel qui touche également à leur propre image d’acteurs responsables. Les arguments en faveur de la croissance inclusive sont donc nombreux.

Notre évaluation intègre bien entendu une recherche fondamentale approfondie, une analyse des perspectives de croissance et de la durabilité de la stratégie des entreprises, de leur situation financière et de leur profil ESG global, ainsi que des compétences de l’équipe de direction. À la fin du processus de sélection, nous obtenons un portefeuille d’investissement diversifié de 40 à 60 actions sans biais sectoriel, avec un score ESG plus élevé et une empreinte carbone plus faible que son indice de référence.

Il est aligné sur les Objectifs de Développement Durable des Nations unies qui considèrent que, pour contribuer à un avenir durable, il est essentiel de mettre fin à la pauvreté et aux conditions de vie difficiles, d’améliorer la santé et l’éducation, de réduire les inégalités et de stimuler la croissance économique. Selon nous, la réalisation de ces objectifs est dans l’intérêt des investisseurs et de la société tout entière.

Lectures complémentaires :

Plus d’articles sur l’investissement durable


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d’afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un haut degré de concentration, d’incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d’informations disponibles, de la moindre liquidité ou d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Total
0
Shares