La politique énergétique de l’Allemagne fait de nouveau parler d’elle avec la publication récente des recommandations attendues de longue date de la Commission sur le charbon.[1] Cette Commission avait été mise en place en juin 2018 lorsque le gouvernement allemand avait été gêné d’admettre qu’il ne respecterait pas son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour 2020.

Cet échec s’explique en grande partie par l’importance persistance du charbon dans la production d’électricité du pays. En 2017, le charbon y représentait 40 % de la production d’électricité de l’Allemagne et 25 % de ses émissions totales de GES, faisant des centrales au charbon la première source de pollution causée par le carbone dans le pays.

La Commission avait par conséquent pour mission de mettre en place un calendrier d’élimination progressive du charbon dans l’offre électrique de l’Allemagne, dans le but de veiller à ce que le pays respecte ses objectifs d’émission à long terme et joue ainsi le rôle qui lui revient dans la réalisation de l’objectif de l’Accord de Paris, lequel vise à contenir le réchauffement mondial « nettement en-dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et [à poursuivre] l’action menée pour limiter l’élévation de la température à 1,5 °C ».[2]

La Commission recommande essentiellement de rayer du réseau 25 % des capacités restantes de production d’électricité au charbon de l’Allemagne en 2022 (13 GW sur 43 GW), puis 13 GW d’ici 2030 et enfin 17 GW d’ici 2038.

Au-delà de l’intérêt évident des conclusions de la Commission pour les investisseurs qui suivent de près la politique énergétique de l’Allemagne, il y a pour l’ensemble des investisseurs une leçon plus large à tirer de la transition énergétique en cours de l’Allemagne vers un avenir sans carbone. Cette leçon est simple, mais importante : alors que les décideurs politiques estiment que le risque climatique est avant tout une question de taux de changement systémique, pour les investisseurs, il dépend surtout des taux de changement marginal.

Lire la suite

BNP Paribas AM

BNP Paribas AM

BNP Paribas Asset Management est le métier gestion d'actifs de BNP Paribas, une des institutions financières les plus importantes au monde. Fort d'un encours sous gestion et conseillé de 557 milliards d'euros au 30 septembre 2018, BNP Paribas Asset Management offre une gamme complète de solutions d'investissement actif, passif et quantitatif, dans un large spectre de classes d'actifs et de zones géographiques.

Avec plus de 700 professionnels de l'investissement et près de 600 collaborateurs dédiés à la relation clients, BNP Paribas Asset Management s'adresse aux particuliers, aux entreprises et aux institutions dans 70 pays. Depuis 2002, BNP Paribas Asset Management est un acteur majeur de l'investissement durable et responsable.

Pour plus d'information, rendez-vous sur bnpparibas-am.com

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

septembre

17sepToute la journée18Les Journées du CourtagePalais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

25sep19 h 00 min22 h 00 minBefore Patrimonia /// Sogenial ImmobilierBistrot des célestins L'organisateur: Sogenial Immobilier

26sepToute la journéeGrands Prix du Gouvernement d'Entreprise 2019Cercle de l'Union Interalliée

26sep(sep 26)8 h 30 min27(sep 27)19 h 00 minPatrimonia 2019Centre de Congrès de Lyon L'organisateur: Infopro Digital

octobre

08oct8 h 15 min20 h 00 minAM TECH DAY 2019Palais Brongniart L'organisateur: AGEFI Actifs

10octToute la journée1118e Global Invest Forum de l’AGEFIHôtel InterContinental L'organisateur: AGEFI Actifs

11octToute la journée13Salon de l’Immobilier et de l’InvestissementCarrousel du Louvre

novembre

21novToute la journée22Actionaria 2019Palais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

X