Pendant que la crue submerge la cité des doges, les investisseurs assistent à une marée montante sur les actions européennes. C'est la quatrième semaine de collecte d’affilée sur les actions européennes avec un montant record (1,5 milliards de dollars).

Pendant que la crue submerge la cité des doges, les investisseurs assistent à une marée montante sur les actions européennes. C’est la quatrième semaine de collecte d’affilée sur les actions européennes avec un montant record (1,5 milliards de dollars).

Aux Etats-Unis, le raz de marée des valeurs technologiques a littéralement recouvert le marché des valeurs traditionnelles. La capitalisation boursière d’Apple (1 170 milliards de dollars) équivaut à l’ensemble de la capitalisation boursière du secteur énergétique. Quant à Disney (268 milliards de dollars, sa capitalisation boursière égale celle des cinq plus grandes banques européennes. Une vague d’endettement record s’est formée chez le particulier américain (13 950 milliards de dollars). Cet indicateur doit être surveillé car le consommateur américain fortement endetté constitue pour l’instant le moteur principal de la croissance étasunienne.

Le CAC 40 a atteint aussi un marnage record (différence entre marée basse et marée haute). Sa performance dividendes réinvestis possède en ligne de mire la barre fatidique des 30%.

L’économie chinoise voit son économie naviguer aussi à travers une houle assez forte. Toutes les statistiques récentes ont montré un score plus faible que les anticipations : ventes au détail (+7,2% vs 7,8% attendu), production industrielle (4,7% vs 5,4% attendu), investissements lourds (5,2% contre 5,4% attendu). Le consommateur de l’Empire du Milieu, quant à lui, affiche sa confiance puisqu’il a dépensé en ligne 1 milliards de dollars en 68 secondes sur le site d’Alibaba lors du « Single Day ». Cet océan consumériste contraste avec les marées humaines déferlant dans les rues de Hong Kong que les autorités ont de plus en plus de mal à contenir. Le point bas du ralentissement de l’économie mondiale a peut-être été dépassé.

Dans ce scénario presque idéal (arrêt de la dégradation globale du momentum économique, politique monétaire toujours accommodante et apaisement des « serpents de mer » politiques), l’investisseur semble avoir compris qu’il n’a plus d’autres alternatives que celui du placement actions et particulièrement en Europe. C’est sans doute ce qu’il a perçu aussi pour l’introduction en bourse de la Française des Jeux (FdJ) puisque la forte demande et l’engouement du particulier français a conduit les responsables de l’opération à relever sensiblement la fourchette de prix.

Il est toujours plus agréable de se baigner à marée montante car les vagues y sont plus vivifiantes. Il faut toutefois prendre ses précautions et diriger ses investissements à bon escient sur des supports sous-valorisés. Car, comme s’amusait à le rappeler Warren Buffet, « c’est quand la marée se retire qu’on découvre celles et ceux qui se baignent en maillot de bain ».

Texte achevé de rédiger le 15 novembre 2019 par Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion. 

Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion.

DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance

DNCA Finance

DNCA Finance

DNCA est une société de gestion française créée en 2000 par des spécialistes d’une approche patrimoniale de la gestion pour le compte d’investisseurs privés et institutionnels.

L’équipe de gestion (37 gérants) emmenée par Jean-Charles Mériaux est reconnue pour la qualité de son "stock-picking"​ et organisée autour de cinq pôles d’excellence : les actions européennes ("long only"​ et "absolute return"​), la gestion diversifiée, les obligations convertibles, les obligations de la zone euro et les investissements socialement responsable. La qualité de sa gestion est régulièrement récompensée par la presse spécialisée.

La gamme de 31 fonds OPCVM est distribuée en France, Italie, Belgique, Luxembourg, Hollande, Allemagne, Autriche, Suisse, Espagne et UK.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

décembre

05decToute la journéeSommet BFM PatrimoineCESE - PALAIS DE IENA L'organisateur: BFM Business

janvier

Pas d'évènement

février

Pas d'évènement

X