Evergrande repousse son entrée officielle en défaut de paiement

Avec le paiement in extremis d’un coupon en dollars, la veille de la fin de la période de grâce, Evergrande repousse son entrée officielle en défaut de paiement. Rien n’est pour autant réglé quant à la feuille de route de la restructuration du géant de l’immobilier chinois. Mais les autorités chinoises ont réussi à circonscrire la contagion financière (graphique 1).

Cela n’empêchera pas, bien entendu, un coup d’arrêt sur le secteur immobilier. Il est déjà dans les cartes. Les ventes de terrains baissent depuis plusieurs mois et la fermeture du robinet du crédit n’encourage pas la promotion immobilière (graphique 2).

Etant donné l’importance directe et indirecte de ce secteur pour l’activité en Chine (environ 25% du PIB selon certains économistes), l’impact sur la croissance chinoise sera important, de l’ordre de 1,5 point de PIB en 2022 selon les calculs de Goldman Sachs.

Au ralentissement immobilier s’ajoutent la crise énergétique et les goulets d’étranglement, visibles dans les chiffres de production manufacturière du mois de septembre (+3,1% sur un an, en net ralentissement). D’un autre côté, les exportations sont très solides et la consommation devrait rebondir avec la maitrise du variant Delta, ce qui contrebalance un peu le freinage dû à l’immobilier et aux pénuries (graphique 3).

Dans ces conditions le consensus de croissance pour 2022, actuellement de 5,5%, pourrait être révisé en baisse pour s’établir entre 4% et 5% (graphique 4).

Si l’ampleur du ralentissement chinois n’est pas anodine pour l’économie mondiale, son timing est plutôt bienvenu. Ce ralentissement intervient en effet au moment où le principal problème économique du monde est l’excès de la demande sur l’offre, et la hausse des prix qui l’accompagne. En un sens, la moindre demande chinoise est stabilisante pour la macro globale. Combien vaudrait le prix du pétrole ou celui des métaux si en plus de la réouverture post-Covid de l’économie mondiale, l’immobilier chinois avait été en plein boom ?

La tâche du gouvernement chinois est maintenant de trouver la solution la moins traumatisante possible pour Evergrande, solution qui pourrait être associée à un assouplissement monétaire en fin d’année 2021. Les anticipations de cet assouplissement permettent déjà à la bourse chinoise de se stabiliser, ce qui soutient notre scénario constructif pour les marchés mondiaux des actions.

Total
0
Shares