Selon les experts de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les sociétés du secteur pétrolier ont effectivement commencé un parcours vers des énergies alternatives aux fossiles, mais bien trop timidement et trop lentement.

Selon les experts de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les sociétés du secteur pétrolier ont effectivement commencé un parcours vers des énergies alternatives aux fossiles, mais bien trop timidement et trop lentement.

L’Agence, qui sensibilise et conseille les pays sur leurs politiques énergétiques pour lutter contre le changement climatique et la pollution de l’air, a publié ses recommandations adressées au secteur du pétrole et du gaz pour que les politiques de ces sociétés puissent être compatibles avec les Accords de Paris sur le climat. Selon l’AIE, ce secteur, qui a un rôle clé à jouer pour la transition énergétique, doit en moyenne intensifier ses efforts pour lutter contre le changement climatique ou risquer de devenir socialement inacceptable et non rentable.

Dans le rapport « The Oil and Gas industry in energy transition » publié le 20 janvier dernier, l’AIE démontre que le secteur pétrolier et gazier devrait faire beaucoup plus pour répondre à la menace et à la crise climatique, en investissant davantage dans les énergies propres. Selon l’étude, les investissements des entreprises privées et publiques hors cœur de métier restent secondaires.

Les investissements dans la diversification vers les énergies renouvelables dans le secteur pétrolier – comme le solaire, l’éolien maritime et terrestre ou les biocarburants – ne représentent aujourd’hui en moyenne que 1% de leurs investissements totaux. Pour les entreprises pétrolières les plus avancées dans la transition énergétique, le chiffre passe à 5%. Certaines sociétés ont effectivement pris des mesures pour lutter contre le changement climatique, mais le rapport souligne que l’industrie dans son ensemble pourrait en faire plus. Par exemple, la recherche cite le cas de Total qui a augmenté ses projets verts, comme la construction d’une centrale solaire de 800 MW au Qatar, un chantier de plus de 420 millions d’euros.

L’Agence internationale de l’énergie signale que les solutions à l’urgence climatique ne doivent pas être mises en place que par les « supermajors » comme BP, Repsol, ExxonMobil ou Total. En effet, les compagnies nationales représentent plus de la moitié de la production d’hydrocarbures au niveau mondial. Selon une enquête du journal The Guardian en 2019, le premier émetteur au monde, qui est aussi le premier producteur de pétrole au monde, est l’entreprise nationale Saudi Aramaco, avant l’américain Chevron et le russe Gazprom.

Un autre point souligné par l’AIE concerne la réduction des émissions liées directement aux opérations du secteur, comme l’extraction et les raffinages des hydrocarbures qui, pour être en ligne avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris, devraient être une priorité. Ces émissions représentent environ 15% des émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie. Dans ce contexte, les sociétés pétrolières devraient s’engager davantage pour réduire les fuites dans l’atmosphère de méthane, un gaz très réchauffant. Les autres mesures proposées concernent l’intégration des énergies renouvelables et de l’électricité à faible émission de carbone.

De plus, le Rapport souligne l’importance de la transition de l’industrie pétrolière, considérant l’impact qu’elle peut avoir pour aider certaines technologies énergétiques propres à forte intensité en capitaux, comme l’hydrogène et les biocarburants, à atteindre leur maturité.

Les stratégies climatiques des pétrolières sont désormais scrutées de près par les investisseurs, qui s’inquiètent de plus en plus de l’impact environnemental mais aussi de la rentabilité et de la pérennité du secteur. Pour accélérer la transition des compagnies pétrolières, les actionnaires ont un rôle clé à jouer : à travers leurs actions de vote et de dialogue, ils peuvent pousser ces sociétés à réduire leur empreinte carbone, en se fixant des objectifs plus ambitieux, et en augmentant les investissements vers les énergies renouvelables.

Ecofi Investissements

Ecofi Investissements

Ecofi Investissements est la filiale du Crédit Coopératif, membre du Groupe BPCE.

Acteur reconnu et maintes fois récompensé pour notre expertise et nos savoir-faire - actions, crédit, diversifié et monétaire - nous affirmons notre engagement dans la gestion éthique et solidaire, ADN d’Ecofi Investissements et de notre actionnaire, le Crédit Coopératif. Et nous allons plus loin en intégrant la responsabilité au cœur de notre métier : aujourd’hui 100% de notre gamme de fonds ouverts est ISR*.

Être responsable, c’est choisir les bons actifs pour pérenniser la performance et préserver les intérêts des générations futures.

ACTIFS POUR LE FUTUR, ce sont des placements et des convictions pour accompagner nos clients dès aujourd’hui.

Retrouvez-nous sur nos réseaux !

* Hors mandats, fonds dédiés, fonds à gestion déléguée, fonds indexés, FPS et un fonds PME.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

février

04fevToute la journéeLes Rencontres Climat et Finance Durable - 4ème éditionLes Salons de l'Hôtel des Arts & Métiers L'organisateur: Option Finance

04fev18 h 30 min21 h 00 minConférence CGP : "Comment faire de son cerveau un allié ?"Accompagner & Faire prendre de bonnes décisions d'investissement à nos clientsIMSI L'organisateur: Pascal PINEAU / Métisse Finance

06fevToute la journéeFinance Summit 2020WHAT WILL IT TAKE TO MAKE EUROPE’S FINANCIAL SECTOR MORE RESILIENT AND SUSTAINABLE?Cercle de l'Union Interalliée L'organisateur: AGEFI

mars

03marToute la journée4ème édition des Rencontres Private EquityMaison des Arts & Métiers L'organisateur: Option Finance

05mar8 h 00 min10 h 00 minRendez-vous de l'économie politique : Quels choix énergétiques face au changement climatiqueSofitel Arc de Triomphe L'organisateur: La Financière de la Cité

05mar9 h 00 min10 h 30 minSave the date : petit-déjeuner thématique organisé par Euronext Funds360 et LidixLa Place Fintech L'organisateur: Euronext Funds360

avril

Pas d'évènement

X