Selon le Rapport « Banking on Climate Change » les plus grandes banques mondiales sont encore excessivement impliquées dans les énergies fossiles.

Selon le Rapport « Banking on Climate Change » les plus grandes banques mondiales sont encore excessivement impliquées dans les énergies fossiles. En effet, depuis la Conférence de Paris de 2015, les 33 principales banques mondiales ont accordé 1 688 milliards d’euros de financements aux énergies fossiles, soit plus que le PIB du Canada ou de l’Espagne. Environ un tiers de cette somme, soit 600 milliards de dollars, ont été versés à 100 entreprises actives dans ce secteur en augmentant leur production de combustibles fossiles. Le Rapport montre également que, malgré la baisse des coûts de production et de stockage des énergies renouvelables, les banques continuent de soutenir les investissements dans les énergies les plus polluantes, comme les mines de charbon.

Le Rapport, qui rappelle la responsabilité centrale du secteur financier dans la crise climatique, a été publié par 6 ONG : Rainforest Action Network, BankTrack, Sierra Club, Oil Change International, Indigenous Environmental Network et Honor the Earth. Il est soutenu par 163 organisations différentes.

Selon la recherche, les 4 principales banques françaises ont investi 124 milliards d’euros dans les énergies fossiles depuis 2016, en augmentant leurs soutiens aux projets d’énergies fossiles. Même si plusieurs banques françaises ont fait des efforts pour aligner l’ensemble de leurs activités sur l’objectif de limitation du réchauffement global à 1,5°C, comme l’exclusion des énergies fossiles non conventionnelles (par exemple le pétrole de schiste et les sables bitumineux), la France est le 5ème pays qui fournit des flux financiers aux énergies fossiles dans le monde.

Le Rapport démontre que les grandes banques agissent en contradiction avec le dernier rapport spécial du GIEC, le groupe d’experts mandatés par les Nations-Unies sur le réchauffement climatique, publié en octobre 2018, qui estime que le réchauffement climatique aura des conséquences de plus en plus graves – par exemple la hausse du niveau de la mer et la désertification – si le réchauffement atteint 1,5°C. Le GIEC, pour éviter cette hausse, a affirmé que nous devions nous libérer d’urgence de notre dépendance aux combustibles fossiles d’ici 2035 et préconise de faire passer les énergies renouvelables de 20% à 70% de la production électrique d’ici 2050 et de réduire ses émissions de CO2 de 75-90% par rapport à 2010.

Le Rapport indique que plusieurs banques sont impliquées dans le financement de projets liés au pétrole et au gaz de schiste. Selon Oil Change International, une des 6 ONG qui ont suivi la recherche « Banking on Climate Change », l’exploitation des ressources en pétrole et gaz de schiste va devenir la première source des nouvelles émissions de CO2 à l’échelle globale et devrait représenter l’équivalent des émissions générées par 1 000 centrales à charbon sur l’ensemble de leur durée de vie.

En conclusion, le Rapport met en exergue le fait que les grandes banques doivent encore travailler davantage dans l’intégration des risques climatiques (physiques, de transition et de réputation) dans leur gestion globale des risques. Ces résultats sont cohérents avec le Rapport de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) française, présenté le 10 avril 2019, qui a révélé notamment que le risque juridique de responsabilité au changement climatique
« n’est pas encore bien analysé » par la majorité des institutions financières.

Cesare Vitali, Responsable de l’ISR

Ecofi Investissements

Ecofi Investissements

Ecofi Investissements est la filiale du Crédit Coopératif, membre du Groupe BPCE.

Acteur reconnu et maintes fois récompensé pour notre expertise et nos savoir-faire - actions, crédit, diversifié et monétaire - nous affirmons notre engagement dans la gestion éthique et solidaire, ADN d’Ecofi Investissements et de notre actionnaire, le Crédit Coopératif. Et nous allons plus loin en intégrant la responsabilité au cœur de notre métier : aujourd’hui 100% de notre gamme de fonds ouverts est ISR*.

Être responsable, c’est choisir les bons actifs pour pérenniser la performance et préserver les intérêts des générations futures.

ACTIFS POUR LE FUTUR, ce sont des placements et des convictions pour accompagner nos clients dès aujourd’hui.

Retrouvez-nous sur nos réseaux !

* Hors mandats, fonds dédiés, fonds à gestion déléguée, fonds indexés, FPS et un fonds PME.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

juillet

02jui8 h 30 min19 h 30 minLes Assises de l'immobilierIntercontinental Paris L'organisateur: AGEFI Actifs

02jui18 h 00 min20 h 00 minHuitième édition des Prix Quantitatifs de la Pierre-papierHôtel InterContinental L'organisateur: Pierre-papier

04juiToute la journéeLes rencontres YCAP - PARISThe Big ShortYcap partners L'organisateur: YCAP partners

09jui(jui 9)8 h 30 min10(jui 10)16 h 00 minParis EuroPlacePavillon Gabriel L'organisateur: Paris EuroPlace

aout

29aou14 h 00 min20 h 00 minUniversité d'été de l'Asset Management 2019Université Paris-Dauphine L'organisateur: Sanso IS

septembre

26sepToute la journéeGrands Prix du Gouvernement d'Entreprise 2019Cercle de l'Union Interalliée

26sep(sep 26)8 h 30 min27(sep 27)19 h 00 minPatrimonia 2019Centre de Congrès de Lyon L'organisateur: Infopro Digital

X