février 2020

04fevToute la journéeLes Rencontres Climat et Finance Durable - 4ème éditionLes Salons de l'Hôtel des Arts & Métiers L'organisateur: Option Finance

Plus

L'évènement

Le programme de cet événement est en cours de construction.
N’hésitez pas à vous connecter régulièrement pour accéder à la mise à jour de ce dernier.

8h20-8h30 : ACCUEIL

  • Jean-Guillaume d’Ornano, Président-directeur général, GROUPE OPTION FINANCE

8h30-8h45 : OUVERTURE

  • Xavier Darcos, chancelier, INSTITUT DE FRANCE

8h45-9h00 : INTRODUCTION – LES ENJEUX DE LA FINANCE DURABLE DANS UN CONTEXTE DE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  • Yann Arthus-Bertrand, président, FONDATION GOOD PLANET, avec Laurent Dassault, directeur général délégué, GROUPE DASSAULT 

9h00-10h00 : COMMENT INTÉGRER LE RISQUE CLIMATIQUE DANS SES CHOIX D’INVESTISSEMENT ?

Face aux problématiques de changement climatique, la société se trouve confrontée à de nouveaux défis. Tandis que les catastrophes naturelles se multiplient, les investisseurs institutionnels et les sociétés de gestion prennent en compte de plus en plus le fait que de nombreuses activités humaines soient dépendantes de leurs environnements. Alors que le paysage de la notation extra-financière est en pleine recomposition (rachat de Trucost par S&P, Vigeo-Einis par Moody’s), comment ces acteurs mesurent-ils les enjeux climatiques ? Comment les assets managers peuvent-ils obtenir une information fiable et de qualité sur les différents types de risques (physique, de transition et juridique) ? Comment les investisseurs peuvent-ils se prémunir de futures controverses et scandales et éviter d’être mis en cause publiquement par les ONG, les syndicats ou les médias sur leurs choix d’investissement ?

  • Quantification des risques climatiques par les agences de notation extra-financière
  • Réduire le risque écologique avec la Task Force on Climate Disclosure (TCFD) sur la transparence des risques financiers liés au climat
  • Anticiper les risques juridiques

Corinne Baudoin, responsable de la commission extra-financière, SOCIÉTÉ DES ANALYSTES FINANCIERS  

Ben Constabel Maxwell, Sustainable & Impact investing, M&G INVESTMENTS

Géraldine Gouges, responsable ESG, ROTHSCHILD & CO

Pauline Lejay, Responsable ISR, ERAFP 

Sophie Rahm, responsable ESG, AVIVA INVESTORS

Modération : Arnaud Dumas, journaliste et chef de rubrique finance durable, NOVETHIC ESSENTIEL

Conclusion :  Florent Deixonne, responsable de la gouvernance et de l’investissement responsable, LYXOR

10h00-10h30 : ETUDE DE CAS – TRANSITION ENERGETIQUE DES PAYS EMERGENTS : QUELLES OPPORTUNITES SUR LA DETTE VERTE ?

Comment et avec quels outils mobiliser les capitaux pour investir les marchés émergents tout en restant dans le plein respect des accords de Paris et des objectifs de développement durable ?

  • Xavier Baraton, responsable monde de la gestion obligataire, HSBC AM
  • Modération : Catherine Malecki, professeur de droit privé, Université Rennes 2, France

10h30-10h50 : KEYNOTE

  • Jean-Marc Jancovici, associé fondateur, CARBONE 4

10h50-11h20 : PAUSE/NETWORKING

11h20-12h20 : COMMENT LES COMPAGNIES D’ASSURANCE GÉRENT-ELLES LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ?

Les enjeux économiques et sociaux de la transition énergétique sont nombreux. Comment les assureurs intègrent-ils de plus en plus les risques climatiques (catastrophe naturelle, montée des océans, cyclones, feux de forêts…) pour anticiper les CATNAT ? Quelle place pour les professionnels de l’assurance face aux événements météorologiques extrêmes ? Quelle démarche de prévention des sinistres ? Comment la réassurance et la titrisation sur les marchés peuvent-elles couvrir les risques liés au changement climatique ? Comment se protéger contre les événements météorologiques ? Comment éviter la mauvaise prise en compte des impacts climatiques sur les activités économiques ?

  • Le risque climatique au cœur des activités des assureurs
  • Mesurer les risques liés au changement climatique
  • Lutter contre le réchauffement climatique en anticipant les risques physiques et de transitions
  • Accompagner les compagnies d’assurance pour répondre à l’enjeu climatique

Catherine Crozat, responsable des projets ESG, CPR AM 

12h20-12h40 : ETUDE DE CAS 

  • Sylvain Lambert et Emilie Bobin, Partners, Département Développement Durable, PWC 

12h40-13h40 : DEJEUNER / NETWORKING 

13h40-14h00 : KEYNOTE

  • Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue ; directrice de recherche, CEA ; co-présidente du groupe de travail n°1 du GIEC

14h00-15h00 : QUELLE OFFRE D’INVESTISSEMENT RESPONSABLE POUR LE MARCHÉ DU RETAIL ?

Dans un monde financier en forte évolution, le sujet du changement climatique est maintenant bien pris en compte par les institutions financières. Alors que le verdissement du secteur financier est en bonne marche, comment construire une offre claire et lisible qui s’adresse aux intermédiaires et à leurs clients ? Quel accompagnement proposer aux distributeurs qui souhaitent répondre à la demande des épargnants, et des millenials en particulier, qui veulent donner du sens à leurs investissements ? Comment mobiliser le conseiller en gestion de patrimoine, le banquier privé, le conseiller clientèle en réseau sur ces nouvelles offres ?

  • L’importance de former les intermédiaires pour faire adhérer les clients privés à ces nouveaux produits
  • Comment promouvoir les fonds thématiques et impact auprès de la clientèle retail ?
  • Est-ce que les labels (ISR, Finansol, Greenfin) sont la solution pour offrir une meilleure compréhension des investissements responsables ?
  • Alain Pitous, directeur de la finance responsable, OFI AM 
  • Pierre Valentin, Président du Directoire, Ecofi Investissements
  • Béatrice Verger, Responsable du développement ISR, BNP Paribas AM 
  • Modération : Philippe Dutertre, direction des investissements et du financement d’AG2R LA MONDIALE, président de la commission événement du FIR et membre du comité stratégique de l’AF2I
  • Conclusion : Isabelle Delattre, Responsable pôle Finance Durable, Crédit Mutuel Asset Management 

15h00-15h30 : COMMENT L’ACTIONNARIAT ACTIF PARTICIPE-T-IL À SOUTENIR L’APPROCHE DURABLE DES ENTREPRISES ? (en anglais)

L’actionnariat actif constitue un élément central de l’approche durable et un pilier essentiel dans le processus intégré d’investissement durable. La durabilité étant un moteur de changement à long terme influant sur la performance future des marchés et des entreprises. L’engagement et le vote en sont des points clés car ils permettent d’améliorer les bonnes pratiques et la prise en compte des facteurs ESG dans les entreprises investies. L’engagement d’un dialogue avec les sociétés sur les principales questions de durabilité renforçant leur compétitivité et leur rentabilité, quelles sont les bonnes pratiques « durables » à mettre en oeuvre pour soutenir ce dialogue actionnarial ? Comment faire évoluer l’approche ESG pour atteindre des résultats plus concrets ?

  • Identifier les « meilleures pratiques durables » : décarbonisation, gestion et surveillance des questions liées au climat, rémunération des PDG & stratégies climatiques, etc.
  • Choisir les thèmes d’engagement de manière très structurée et les faire coincider avec les ODD
  • Centrer les investissements sur les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) revêtant une matérialité financière, avec des objectifs concrets et mesurables

Peter Van der Werf, Director, Activ ownership, ROBECO 

Modération : Catherine Malecki, professeur de droit privé, Université Rennes 2, France

15h30-16h30 : TABLES RONDES EN PARALLELE 

COMMENT LA FINANCE VERTE EST-ELLE AU SERVICE DES INFRASTRUCTURES ET DE L’IMMOBILIER ?

Depuis le premier Grenelle de l’environnement en 2007 et la loi climat énergie de septembre 2019 qui fixe des objectifs précis pour atteindre la neutralité carbone en 2050 (lutter contre les fraudes de certificats d’économie d’énergie…), les infrastructures et l’immobilier se trouvent au cœur des problématiques liées au réchauffement climatique. Alors que les villes et métropoles ont un rôle clé à jouer dans le réchauffement climatique, la smart city devient un thème d’investissement porteur pour les sociétés de gestion. En effet, les fonds d’infrastructures ne s’intéressent plus seulement à la construction éco-responsable mais aussi dorénavant à des solutions innovantes (stockage d’énergie, l’éclairage intelligent, éco-mobilité…) via le financement de sociétés non cotées.

  • Réduire les risques naturels liés à l’immobilier avec la construction de nouvelles infrastructures éco-responsables
  • Le financement des start-up et PME expertes en transition énergétique
  • La smart city, laboratoire des technologies vertes

Fabrice Bonnifet, directeur développement durable et qualité, sécurité, environnement, GROUPE BOUYGUES

Modération : OREE

TRANSITION ENERGETIQUE ET INNOVATION : LES OUTILS FINANCIERS QUI EMERGENT  

Dans le contexte actuel, l’alignement d’un portefeuille d’actifs financiers avec les objectifs de l’Accord de Paris repose encore sur des méthodologies partielles, émergentes et diverses. Si les obligations vertes ont permis, depuis la COP21, d’attirer des investissements supplémentaires considérables, de nombreuses opportunités de « décarbonation » ne sont pas éligibles à ces green bonds. Ainsi, dans le but d’intégrer les pratiques environnementales vertueuses dans la gestion financière et de mieux répondre aux objectifs de l’Accord de Paris, plusieurs investisseurs tentent de diversifier leurs outils financiers : green bonds, transition bonds, crédits à impact, etc.

  • Quelles stratégies et quelles innovations les sociétés de gestion prévoient-elles de mettre en œuvre pour renforcer les indicateurs verts ?
  • Comment les asset managers parviendront-ils à mettre en place un haut niveau de reporting pour garantir une gestion des fonds transparente, cohérente et diversifiée ?

Laure Villepelet, Responsable ESG/RSE, Tikehau IM

Heure

Toute la journée (Mardi)

Adresse

Les Salons de l'Hôtel des Arts & Métiers

9 bis avenue d'Iéna 75116 Paris

L'organisateur

X