Une augmentation de l’aversion au risque se fait ressentir sur les marchés depuis le mois dernier, même si ces derniers ont relativement peu baissé. L’événement marquant est la très forte diminution des taux longs directement liée au manque de confiance des investisseurs. Bien que l’économie mondiale se porte bien, des craintes quant à sa prospérité sont alimentées par les négociations commerciales des États-Unis, notamment avec la Chine.

Trump attise le conflit commercial avec la Chine

Le mois dernier, les investisseurs pressentaient un accord début juin entre la Chine et les États-Unis qui n’aura finalement pas lieu. Au contraire, alimentées négativement par Donald Trump, les discussions semblent désormais plus que conflictuelles. En effet, le Président américain maintient la pression autour de deux thématiques : la propriété intellectuelle – sujet faisant actuellement polémique avec la marque chinoise Huawei – et l’ouverture de l’économie chinoise aux entreprises américaines. Pour appuyer sa position, Donald Trump a augmenté les droits de douane sur plus de 200 milliards de dollars en produits chinois importés aux États-Unis, les élevant à 25 % contre les 10 % initialement prévus et menace d’élargir ce niveau de taxation à l’ensemble des exportations chinoises.

La patience de la Chine atteint ses limites

En réponse aux mesures américaines, la Chine a, à son tour, mis en place une taxation de 10 % sur 60 milliards de dollars de produits américains importés en Chine et menace entre autres de bloquer les exportations de terres rares vers les États-Unis. Enfin, le Gouvernement chinois pourrait également utiliser deux armes supplémentaires : la baisse de sa devise nationale et une limitation, voire un arrêt, des achats de T-Bonds finançant le déficit américain.

Les États-Unis ne relâchent pas la pression sur le reste du monde

N’ayant pas obtenu de financement pour son projet de mur séparant les États-Unis du Mexique, Donald Trump menace le Mexique d’une taxation de 5 % sur les exportations mexicaines vers les U.S.A. Au délà des enjeux des négociations commerciales, cette potentielle décision constitue une étreinte pour limiter l’émigration des citoyens mexicains vers les États-Unis.

La pression de Donald Trump sur l’Iran pourrait également venir perturber les marchés. Il y a quelques semaines, encore cinq pays (dont la Chine et l’Inde) étaient autorisés à importer du pétrole iranien mais, désormais, Trump menace de sanctionner ces mêmes pays. Enfin, un élément positif pour l’Europe est à retenir : la menace de taxation de produits européens exportés outre-Atlantique – essentiellement les automobiles – est reportée pour une durée de six mois.

Un Brexit sans Theresa May

Au Royaume-Uni, les atermoiements autour du Brexit viennent renforcer l’aversion aux risques. Theresa May a annoncé sa démission du poste de Premier ministre, avec une date d’effet au 7 juin 2019. Néanmoins, elle devra exercer ses fonctions le temps qu’un successeur soit nommé par le Parti Conservateur. Les marchés manquent toujours de visibilité sur ce sujet et attendent une décision du Royaume-Uni sur les accords de sortie de l’Union-Européenne obtenus par Theresa May. Ces dernières nouvelles rendent la résolution du Brexit d’autant plus incertaine. Rappelons que la date butoir du Brexit a été prolongée au 31 octobre 2019.

Federal Finance Gest.

Federal Finance Gest.

Federal Finance Gestion est une société de gestion agréée par l’Autorité des marchés financiers, spécialisée en gestion d’actifs pour compte de tiers.

Avec un encours de plus de 33 milliards d’euros en 2016, elle se compte parmi les plus importantes sociétés de gestion françaises. Federal Finance Gestion propose une large gamme de fonds communs de placement, des offres de gestion sous mandat, des fonds d’épargne entreprise, pour satisfaire une clientèle de particuliers, institutionnels et entreprises.

Ses offres sont distribuées par les réseaux du Crédit Mutuel Arkéa et directement auprès d’institutionnels, de grands comptes, de banques privées, gérants de fonds et conseillers en gestion de patrimoine indépendants.

Federal Finance Gestion est une entité d’Arkea Investment Services, l’ensemble des spécialistes en gestion d’actifs et banque privée du Crédit Mutuel Arkéa.

De nombreux épargnants et investisseurs institutionnels (caisses de retraite, société d’assurances, mutuelles, associations, etc.), font confiance à Federal Finance Gestion pour leurs solutions d’investissement :
• Large gamme de fonds ouverts sur les principales classes d’actifs notamment des fonds d’épargne salariale, des fonds à formule, fonds ISR…
• Gestion sous mandat adaptée pour les particuliers
• Solutions sur-mesure : fonds dédiés, gestion sous mandat institutionnelle, mandat d’arbitrage…
• Prestations spécifiques : analyse ISR

Federal Finance Gestion fait également figure de pionnière en matière d’investissement socialement responsable (ISR), avec une gamme de onze fonds ISR labellisés.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X