L'actualité des asset managers français et européens.

La Finance en 2040 vue par les experts : Michel Dinet

Les Interviews Fast Forward de FiBee : une série de 4 questions posées sur le futur de la finance aux experts rencontrés par Zoé Charny, consultante pour Fibee.

’ai connu Michel Dinet alors qu’il était encore le guru des CGP chez EDRAM. Ce qui frappe lorsque vous rencontrez Michel, cela est effectivement, sa bonne humeur et sa sympathie, mais surtout son œil malin. Il comprend tout, même les stratégies les plus complexes, et lorsqu’il vous dit « Non mais là on ne comprend rien! », cela est que l’on ne comprend rien! Michel est avant tout un esprit curieux. Il avait entrepris chez EDRAM de construire des formations validantes sur les obligations convertibles, comme ça parce que le sujet l’intéressait et qu’il trouvait que ça méritait d’intéresser les autres.

Alors  lorsque je lui propose cet interview un peu décalé, évidemment il adore et le résultat est détonnant !

Zoé Charny

Nous sommes en 2040, comment voyez-vous le monde qui nous entoure ?

2040, et je viens de faire mon test psychologique certifié AMFR pour savoir si je peux souscrire le produit financier dans mon agence virtuelle sur MetaLune.

Mon conseiller virtuel me demande de lui prouver que je suis un humain, tout ça juste pour acheter un token représentatif d’un ETF « nostalgie et savoir-vivre », moi qui étais dirigeant d’une société de gestion…

LinkedIn
Twitter
Facebook



Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour
Plus de publications
Lire la suite

Les marchés sont pris dans des vents contraires

Les marchés restent très volatiles, pris entre le fait qu’ils intègrent déjà beaucoup de mauvaises nouvelles – beaucoup d’indicateurs techniques et de confiance indiquent que l’aversion au risque atteint des niveaux excessifs alors que les marchés ont intégré les perspectives de hausses de taux massives des banques centrales d’ici la fin de l’année – et que les perspectives économiques continuent de se dégrader, au point qu’une récession devient de plus en plus probable dans les prochains trimestres.