Finance for Tomorrow : la première coalition mondiale d’engagement autour de la transition juste

Finance for Tomorrow annonce aujourd’hui le lancement de la première coalition mondiale d’engagement autour de la transition juste : « Investors for a Just Transition ».
Funds Watch

Paris, 30 juin 2021 – Finance for Tomorrow annonce aujourd’hui le lancement de la première coalition mondiale d’engagement autour de la transition juste : « Investors for a Just Transition ». Réunissant des gestionnaires et détenteurs d’actifs de l’écosystème financier français, en lien étroit avec les entreprises, la coalition a pour objectif de promouvoir une transition socialement acceptable vers des économies bas-carbone.

Les membres fondateurs de la coalition s’engageront à mener des actions d’engagement auprès des entreprises, afin de les encourager à intégrer la transition juste dans leurs stratégies et de faire émerger les meilleures pratiques dans différents secteurs.

A travers cette plateforme collaborative, les investisseurs travailleront avec différentes parties prenantes – entreprises, organisations syndicales, universités et instituts de recherche – afin de définir une stratégie commune et des objectifs précis d’engagement.

Initiée par Finance for Tomorrow, la coalition représente à ce jour 3 600 milliards d’euros et réunit Amundi, Aviva France, AXA & AXA Investment Managers, Caisse des Dépôts, CNP Assurances, CPR Asset Management, Eiffel, l’ERAFP, La Banque Postale Asset Management, ODDO BHF Asset Management, Rothschild & Co Asset Management Europe, et SCOR Investment Partners en tant que membres fondateurs. Des acteurs de premier plan tel que les « Principes for Responsible Investment » (PRI) ont aussi rejoint la coalition en tant qu’observateurs.

En cette année de COP26 tenue dans un contexte social et économique impacté par la crise de la Covid-19, le concept de transition juste s’impose comme un élément majeur de la lutte contre le changement climatique. En effet, la transition environnementale ne sera possible qu’à travers la prise en compte de la question sociale, qu’elle touche les travailleurs, les communautés locales, les consommateurs, ou la société civile dans son ensemble.

Les investisseurs ont un rôle majeur à jouer pour assurer cette transition socialement acceptable. Dans la mesure où la transition juste concerne 2 l’ensemble des secteurs, l’engagement auprès des entreprises impactées est une manière concrète et efficace de les accompagner dans l’intégration de la question sociale dans leurs plans de transition.

Cinq ans après la signature de l’Accord de Paris, l’écosystème financier français reste un pôle majeur de la finance durable en Europe. Plus précisément, la Place financière de Paris a été la première à définir la transition juste et à prendre position en faveur de son intégration dans les stratégies d’investissement. Elle se positionne ainsi naturellement comme un pionnier sur ce sujet. Néanmoins, la nécessité d’une transition socialement acceptable vers des économies bas-carbone est une problématique mondiale. Une transition véritablement juste ne sera donc possible que si tous les acteurs à l’international consacrent les ressources et les actifs nécessaires pour soutenir l’émergence de méthodologies, d’indicateurs et d’outils financiers autour de la transition juste. La coalition aura trois principaux champs d’action. Des campagnes d’engagement seront tout d’abord mises en place auprès des entreprises afin d’assurer un dialogue continu avec les membres de la coalition sur des thématiques clés de la transition juste.

Par ailleurs, la formation d’un partenariat académique avec une université ou un institut de recherche français de premier plan soutiendra un objectif de partage de connaissances à travers la publication de papiers de recherche. Enfin, la création d’un « Hub Transition Juste » servira d’outil interactif pour permettre aux investisseurs d’évaluer la performance des entreprises sur l’aspect social de leur transition.

« La volonté de créer la première coalition d’engagement pour une transition juste découle de multiples constats. Tout d’abord, la transition juste est la condition de la mise en œuvre de l’Accord de Paris : nos objectifs climatiques ne seront atteints que si nous nous assurons que chaque partie prenante de nos sociétés est incluse dans ce processus. Et le secteur financier a un rôle à jouer dans cette démarche en intégrant pleinement la dimension sociale dans ses politiques de financement. »

Jean-Jacques Barbéris, Vice-Président de Finance for Tomorrow

Afin de maximiser l’impact de leurs actions d’engagement, les membres fondateurs de la coalition appellent tout investisseur et entreprise à rejoindre l’initiative en vue de son lancement international à la COP26 de Glasgow.

Total
0
Shares