D’un côté, des indicateurs macroéconomiques plutôt encourageants – entendons-nous, au-dessus des attentes pour les baromètres – et de l’autre, des craintes raffermies de voir se développer une seconde vague épidémique mondiale. Voilà résumées les forces antagonistes qui ont provoqué un coup de frein sérieux au rally boursier du mois de mai.

ETATS-UNIS : Le marché est resté accroché aux annonces de la Fed en tout début de semaine, J. Powell réaffirmant haut et fort un soutien sans faille à l’économie. Le « Board » a annoncé des mises à jour des facilités de crédit aux entreprises du marché secondaire (SMCCF), qui commencera à acheter un portefeuille large et diversifié d’obligations de sociétés pour soutenir la liquidité du marché et la disponibilité de crédit pour les grandes entreprises.

L’autre grand rendez-vous, le lendemain, a constitué un soulagement certain avec le rebond bien plus fort qu’anticipé des ventes au détail au mois de mai, en pleine sortie de confinement. Les ventes au détail ont bondi d’un mois sur l’autre de 17.7%, battant très largement le consensus médian (7.9%), après un mois d’avril catastrophique (-14.7%).

ZONE EURO : Pas de surprise concernant l’inflation, qui a été confirmée à +0.1% en rythme annualisé pour l’assiette de produits la plus large. En revanche, l’agréable surprise est venue du « ZEW », l’indice allemand de confiance dans la première économie de la Zone Euro. L’indice a repris de la hauteur, à 63.4 points, contre un peu plus de 50 points en mai. Pour rappel en mars, il touchait le fond de la piscine à proximité immédiate des -50.

Le Président du ZEW, Pr Achim Wambach, a commenté : «Il y a une confiance croissante dans le fait que l’économie atteindra son point bas d’ici l’été 2020. Cela se lit dans la nouvelle hausse de l’indicateur ZEW du sentiment économique ainsi que dans l’évaluation plus optimiste de la situation actuelle. Les bénéfices attendus pour les différents secteurs en Allemagne varient encore considérablement : les prévisions de bénéfices sont sombres pour les secteurs orientés vers l’exportation tels que l’automobile et la mécanique, ainsi que le secteur financier. En revanche, les prévisions sont beaucoup plus reluisantes pour les technologies de l’information, les télécommunications et les services axés sur le consommateur. Les experts des marchés financiers ne s’attendent toujours qu’à une lente augmentation de la valeur ajoutée économique au cours des troisième et quatrième trimestres »

CHINE : Plus de rouge que de vert concernant les indicateurs chinois cette semaine, au sens de leur capacité ou non à dépasser les consensus. La déception la plus vive a concerné la production industrielle qui en rythme annualisé, fond à +4.4% ce mois-ci, selon le Bureau Nationale des Statistiques.

JAPON : R.A.S. concernant le Japon, dont la Banque Centrale a maintenu les sempiternels –0,10% de taux directeurs. L’indice des prix à la consommation, en données nationales (vs données tokyoïtes), a déçu en stagnant ce mois-ci à -0.2%, en rythme annualisé.

Blandine FAVELLI

Funds Watch

Funds Watch

L'actualité des asset managers français et européens.

Funds Watch est une plateforme média vous proposant une sélection d’articles et vidéos réalisées par les acteurs de la gestion d'actifs : sociétés de gestion, CGP, associations professionnelles et professionnels de l'information spécialisés.

Cette offre fait partie du groupe Euronext, la première bourse pan-européenne et complète la solution de données financières de dernière génération d’Euronext Funds360 (précédemment connu sous le nom « OPCVM360 »).

Plus d’informations : https://funds360.euronext.com

View all posts


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X