Les commentaires et analyses de gérants, ou de conseillers en gestion de patrimoine, sont légion dans la planète médiatique de la gestion d’actifs. Plus rares sont ceux des sélectionneurs de fonds. Nous avons l'intention de pallier à ce manque en leur donnant davantage la parole dans nos colonnes. Dans un premier temps, M. SARICA nous apporte ici son éclairage sur ce métier à haut degré d’expertise.

FundsWatch : Pouvez-vous nous expliquer en quelques phrases le métier de sélectionneur de fonds. Comment trouve-t-il sa place dans l’écosystème de la gestion d’actifs ? Et quelle est sa contribution dans la chaîne de valeur ?

Philippe SARICA: Votre question met l’accent sur un point important, la sélection de fonds est bien un métier. C’est bien plus qu’une simple activité car pour choisir un fonds parmi les milliers disponibles sur le marché il faut pouvoir mettre en œuvre des méthodes quantitatives et qualitatives qui nécessitent de nombreuses compétences.

Au niveau quantitatif, le sélectionneur doit utiliser l’ensemble des outils permettant d’évaluer la performance, le risque, la régularité et la persistance des fonds qu’ils analysent.

Au niveau qualitatif l’étude peut représenter 80 à 90 % du travail total. Si l’on se contente du quantitatif ou des scores fournis par les sociétés spécialisées on peut passer à côté d’une grande partie des informations. Dans l’analyse qualitative du fonds, le sélectionneur doit étudier la gestion du gérant, son parcours et ses comportements. Il doit aussi à partir de la due diligence évaluer la philosophie, le management et la qualité de la société de gestion.

Le métier de sélectionneur touche un grand nombre d’activités. Certes il fait référence à tous ceux qui travaillent dans l’industrie de la gestion, mais il faut aussi inclure les trésoriers d’entreprise, les responsables financiers des institutions financières en assurance, en prévoyance, et les organismes de retraite. À cela il faut bien sûr ajouter la part importante représentée par l’architecture ouverte dans le cadre de la gestion privée.

Essayer de trouver, dans l’univers de l’industrie de la gestion d’actifs des gestions de qualité, est le challenge proposé au sélectionneur de fonds.

 

FW : Quelles sont les qualités essentielles du sélectionneur de fonds ?

PS: Comme nous venons de l’évoquer, les compétences requises par la sélection de fonds sont celles d’un bon analyste gérant. Outre la maîtrise des outils quantitatifs, le sélectionneur de fonds doit avoir les qualités nécessaires à la communication avec le gérant et à la compréhension de ses comportements et de ses biais éventuels. Comme tout intervenant dans la gestion d’actifs, il doit faire preuve de rigueur et d’honnêteté.

 

FW: Quelles sont les évolutions majeures en cours, ou à prévoir, dans la pratique du métier de sélectionneur de fonds ?

PS: Je retiendrai trois thèmes majeurs d’évolution dans la pratique du métier :

– L’introduction importante des critères ESG et de la gestion ISR ;

– L’utilisation de la gestion passive (ETF, gestion factorielle etc.) ;

– L’apport de la finance comportementale émotionnelle dans la connaissance des gérants et de leur gestion.

 

FW : Vous êtes créateur et président de la société française des sélectionneurs de fonds. Quel soutien, quelle valeur l’association apporte-t-elle à ses adhérents ?

 PS: L’association est dans sa troisième année d’existence. Elle comprend aujourd’hui plus de 60 membres. Notre principale vocation est de défendre, de valoriser et de faire connaître notre métier.

Nous disposons de quatre commissions, ouvertes à tous les membres qui le souhaitent et qui travaillent sur la communication, la recherche, les bonnes pratiques qui doivent être celles d’un bon sélectionneur de fonds et enfin une commission formation. Dans le cadre de cette dernière commission nous travaillons à la réalisation de deux programmes :

Un premier niveau accessible à tous ceux qui veulent suivre une formation initiale à la sélection de fonds.

Un deuxième niveau composé d’une douzaine de modules indépendants accessibles à tous les sélectionneurs de fonds et permettant d’accéder à un niveau d’expertise.

L’objectif final est de permettre l’obtention d’une certification à la sélection de fonds pour ceux qui auront suivi un certain nombre de modules. Notre objectif est de rendre disponible ces formations en 2021.

Notre association organise en outre des conférences et des afterworks qui sont l’occasion d’échanges entre les membres et les non-membres sur invitation.

Enfin, nous éditerons prochainement une lettre qui sera avec notre site Internet (en cours de finalisation) un lien avec nos adhérents.

Propos recueillis par Alexandre TIXIER

Sarica est Ingénieur diplômé de l’Ecole Navale, et Docteur es-Sciences Economiques (Paris I Sorbonne).

Funds Watch

Funds Watch

L'actualité des asset managers français et européens.

Funds Watch est une plateforme média vous proposant une sélection d’articles et vidéos réalisées par les acteurs de la gestion d'actifs : sociétés de gestion, CGP, associations professionnelles et professionnels de l'information spécialisés.

Cette offre fait partie du groupe Euronext, la première bourse pan-européenne et complète la solution de données financières de dernière génération d’Euronext Funds360 (précédemment connu sous le nom « OPCVM360 »).

Plus d’informations : https://funds360.euronext.com

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour