Fondateur et PDG de la société Netease, 2ème leader du jeu en ligne. À 47 ans, il fait partie des chinois les plus fortunés (15,8 Md$, source : Forbes 2019).

William Ding (Ding Lei) est né en 1971 à Ninbo, port de la province côtière du Zhejiang. Passionné par l’électronique depuis l’âge de 13 ans, il ambitionne de devenir ingénieur. Il suit des études d’informatique à l’université des Sciences et des technologies électroniques de Chengdu, capitale de la province de Sichuan malgré la désapprobation de ses parents qui craignent que l’informatique ne nuise à sa santé. Il y excelle grâce à son amour de la lecture et son intellect qui le démarque de ses camarades de classe.

Il débute sa carrière chez China Telecom, l’opérateur historique de telécommunication chinois. L’instinct le pousse à démissionner pour intégrer Sybase, un éditeur américain de logiciel. La poursuite de ses rêves le pousse une fois de plus vers la sortie. Nous sommes en 1997, partout dans le monde, les portails internet sont à l’époque à l’origine de fulgurantes réussites. À seulement 26 ans, William Ding décide de monter sa propre entreprise: Wangyi (NetEase). Le jeune entrepreneur à l’affut des opportunités suit son intuition et crée 163.com, un système de messagerie bilingue gratuit qui a contribué à la popularisation d’internet. Il lance un an plus tard un portail internet doté du même nom qui compte fin 1999, plus d’un million d’utilisateurs.

C’est dans l’univers des jeux en ligne que l’homme d’affaire fait fortune (67% du CA). En 2000, la Chine interdit la production et la commercialisation de consoles de jeux vidéos pour des questions de censure et de santé publique. Cette interdiction crée une zone grise propice au développement des jeux en lignes. Les cyber-cafés, lieux de sociabilisation virtuelle et d’échappatoire à la censure deviennent viraux et c’est toute une génération qui grandit autour de cette contre-culture. Cet engouement permet à William Ding d’introduire sa société au Nasdaq dès 2000. Il introduit en 2001 le jeu « Fantasy Westward Journey » (60M d’utilisateurs sur mobile), un des plus grands succès du groupe. Ce selfmade man devient l’homme le plus riche de Chine en 2003, bien que ce ne soit pas son ambition.

L’arrivée des smartphones en 2008 crée un véritable tournant dans le secteur que le businessman réussit sans difficultés. Il fait du e-commerce sa deuxième activité (21%). Spécialisée sur l’importation de produits étrangers plutôt haut de gamme, Kaola propose des délais de livraison réduits, notamment grace à une logistique très développée. Tout comme son principal concurrent Tencent, il lance un service de streaming musical (NetEase Cloud Music) pour lequel il réussit une levée de fonds de $600M. Il dispose également de son propre moteur de recherche (Youdao), de sa plateforme de paiement (NetEase Pay) et de sa plateforme de streaming vidéo (NetEase CC). Enfin, l’éducation étant un sujet cher au dirigeant, il crée NetEase Youdao education, une plateforme de cours gratuits et Easered, une plateforme de lecture.

L’homme d’affaire a depuis mis en place des partenariats avec Blizzard et Microsoft. Il est également associé à Pokemon Cie, pour la création du jeu « Pokemon Quest ». NetEase détient des participations dans le développeur français Quantic Dream ainsi que dans les studios américains Second dinner et Bungie Studios. Enfin, comme si la Chine n’était pas assez vaste, NetEase Gaming ouvre un siège à San Francisco dans le but d’accéder au marché américain. Plus que des outils pour créer de la richesse, l’homme d’affaire pense qu’internet et la technologie peuvent solutionner de nombreux problèmes dans le monde tels que la malnutrition, l’éducation ou encore la pollution. Il lance une ferme connectée de cochons biologiques dans le but de fournir de la viande de qualité.

Le dirigeant a fait de nombreuses donations dont une de plus d’un million d’euros après le passage d’un tsunami.

William Ding vit à Guangzhou avec sa femme Wang XunFANG. Il est PDG de la société depuis 1997.

Gemway Assets

Gemway Assets

Une société de gestion indépendante spécialisée sur les marchés émergents.

Créée durant l'été 2012 par Bruno Vanier et Michel Audeban, Gemway Assets est une société de gestion indépendante agréée par l'AMF, spécialisée sur les marchés émergents.

Aujourd'hui, forte d'une expertise reconnue et de l'accueil plus que positif rencontré auprès des investisseurs, Gemway Assets trouve pleinement sa place parmi les sociétés de gestion spécialisées.

La société gère aujourd’hui deux Fonds Communs de Placement appelés GemEquity, fonds d’actions émergentes global (650 M€), et GemAsia, fonds d'actions Asie hors Japon (35 M€), dont la thématique principale est de tirer profit de l’enrichissement des populations émergentes.

Informations réglementaires : www.gemway.com/informations-reglementaires

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

juillet

02jui8 h 30 min19 h 30 minLes Assises de l'immobilierIntercontinental Paris L'organisateur: AGEFI Actifs

02jui18 h 00 min20 h 00 minHuitième édition des Prix Quantitatifs de la Pierre-papierHôtel InterContinental L'organisateur: Pierre-papier

04juiToute la journéeLes rencontres YCAP - PARISThe Big ShortYcap partners L'organisateur: YCAP partners

09jui(jui 9)8 h 30 min10(jui 10)16 h 00 minParis EuroPlacePavillon Gabriel L'organisateur: Paris EuroPlace

aout

29aou14 h 00 min20 h 00 minUniversité d'été de l'Asset Management 2019Université Paris-Dauphine L'organisateur: Sanso IS

septembre

26sepToute la journéeGrands Prix du Gouvernement d'Entreprise 2019Cercle de l'Union Interalliée

26sep(sep 26)8 h 30 min27(sep 27)19 h 00 minPatrimonia 2019Centre de Congrès de Lyon L'organisateur: Infopro Digital

X