Lors du Forum annuel de la Banque centrale européenne, Mario Draghi a affirmé ce mardi que de nouvelles baisses des taux directeurs constituaient toujours un instrument de politique monétaire.

A cette occasion, l’équipe de gestion monétaire de Groupama Asset Management livre un état des lieux des mesures déployées par la BCE.   

S’il était encore nécessaire d’en donner une preuve, le Gouverneur de la BCE a bel et bien confirmé le changement de cap des banques centrales initié en début d’année. La sortie des mesures non conventionnelles n’est plus à l’ordre du jour.

Entre le TLTRO III* et l’usage de taux négatifs, le dispositif à l’œuvre démontre que nous sommes encore très loin d’une normalisation des conditions monétaires.

Thomas Prince
Responsable de la gestion monétaire chez Groupama Asset Management

En détails, la BCE conserve une structure de taux très accommodante (taux de facilité de dépôt à -0,40%, taux directeurs à 0% et taux de prêt marginal à 0,25%) avec toute latitude pour de nouveaux abaissements des taux directeurs dans les trimestres à venir ou, tout au moins, un statu quo jusqu’à mi 2020. « Le maintien des taux en territoire bas ou négatif est une mesure extrêmement forte de la part de la banque centrale, notamment pour lutter contre le risque de déflation, une appréciation de l’euro et l’instabilité des marchés financiers. Son impact est significatif sur la pressurisation durable des taux obligataires et sur la devise ».

Des taux trop bas trop longtemps affecteront la rentabilité des banques

Cela a parallèlement un effet dual sur la santé des banques de la zone euro, des conséquences surveillées de près par la banque centrale. Après un premier effet positif par la baisse du coût de refinancement et un gain sur les actifs détenus au bilan, des taux trop bas trop longtemps auraient des effets néfastes sur le secteur bancaire. « La rentabilité du secteur bancaire peut être affectée, l’aplatissement de la courbe des taux pénalisant les marges bénéficiaires alors que les banques ne sont pas en mesure de transmettre totalement les coûts aux dépôts des clients «  juge Thomas Prince. Il existe toutefois des dispositifs pour en limiter l’impact, à l’image du « Multi-tiered deposit** » appliqué au Japon, permettant un échelonnement des coûts s’appliquant aux excès de liquidités.

Autre outil déployé par la banque centrale, le TLTRO III sera accessible de septembre 2019 à mars 2021. Ce programme se distingue du précédent en plusieurs points : une durée de 18 mois (contre 9 pour le TLTRO II), une maturité des prêts plus courte, à 2 ans (contre 4), un taux de refinancement variable au cours de la durée de l’opération en fonction de l’évolution des taux et, enfin, l’impossibilité pour les établissements bancaires de rembourser l’emprunt par anticipation. « Le TLTRO III va stabiliser les marchés. Toutefois, du fait de sa maturité courte et de son remboursement à terme, il n’a pas été calibré pour avoir la même portée que le TLTRO II et sera moins généreux. La BCE l’a conçu davantage comme un filet de sécurité qu’un outil de refinancement de l’ensemble des banques de la zone euro. Le coût de financement proposé sera surtout attrayant pour les banques du sud de l’Europe » précise-t-il.

Sur le marché des obligations d’entreprises, l’annonce du TLTRO III a provoqué un resserrement significatif des primes au cours des derniers mois. « Le lancement de cette nouvelle opération devrait donner davantage de visibilité aux investisseurs sur les primes de crédit dont la maturité s’établit jusqu’à deux ans » conclut Thomas Prince.

*TLTRO : Targeted Long-term Refinancing Operations, opérations ciblées de refinancement de long terme des banques, mises en place par la BCE afin de faciliter la transmission de crédit au secteur privé

**Multi-tiered deposit : système fondé sur plusieurs taux de dépôt applicables aux liquidités placées par les établissements bancaires à la banque centrale.

Groupama AM

Groupama AM

Groupama Asset Management, filiale de Groupama, est l'un des principaux acteurs français de la gestion d'actifs pour le compte d’une clientèle composée d’ entités du groupe, d’investisseurs institutionnels, d’entreprises et de distributeurs.

A l’écoute de ses clients et des évolutions des marchés, Groupama Asset Management propose des solutions globales d’investissement qui couvrent les principales classes d’actifs. Pour construire des performances régulières dans une vision à long terme, les équipes de gestion mettent en œuvre une gestion responsable qui s’appuie sur d’importantes expertises internes de recherche.

Dotée d’une organisation à taille humaine, Groupama Asset Management offre une structure réactive et de proximité, à l’ensemble de ses clients. Chaque client tant en France qu’en Europe, fait l'objet d'une relation personnalisée avec les équipes commerciales permettant de lui proposer des solutions d’investissement pertinentes et adaptées.

Groupama AM est engagée de longue date sur le terrain de l’investissement socialement responsable (ISR), avec la conviction qu’un émetteur est d’autant plus performant qu’il intègre les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au cœur de sa stratégie de gestion.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

avril

Pas d'évènement

mai

Pas d'évènement

juin

Pas d'évènement

X