La plupart des pays d’Asie émergente ont publié leurs chiffres de croissance pour le premier trimestre, hormis l’Inde qui publiera le 31 mai.

Graphique de la semaine

La plupart des pays d’Asie émergente ont publié leurs chiffres de croissance pour le premier trimestre, hormis l’Inde qui publiera le 31 mai. En supposant que le ralentissement attendu de la croissance indienne se confirme, la croissance des pays d’Asie ressortirait à +5,7% sur un an au premier trimestre, contre +5,9% lors des deux trimestres précédents, ce qui constituerait un nouveau plus bas depuis dix ans.

NOTRE ANALYSE

Le détail des différents postes de la demande, que ne publie pas la Chine et qui n’est pas encore disponible en Inde, montre que le ralentissement de la croissance en Asie émergente depuis deux trimestres s’explique principalement par l’investissement et les exportations. Par contre, la consommation privée reste globalement bien orientée dans ces économies.

La montée des tensions protectionnistes explique sans doute une bonne partie de ces évolutions. Consécutivement à l’augmentation des droits de douanes sur les importations américaines de produits chinois, les exportations de la Chine vers les Etats-Unis ont chuté et le choc s’est diffusé aux autres pays d’Asie par le biais des chaînes de production, la Chine réduisant ses importations de produits intermédiaires, notamment de produits électroniques. Les tensions commerciales ont également eu un impact négatif sur la confiance et il n’est donc pas étonnant que l’investissement s’affaiblisse.

Les dernières statistiques dans les pays en amont de la chaîne de production, comme la Corée du Sud et Taiwan, montraient une légère amélioration du sentiment et des exportations depuis le point bas de février, laissant espérer du mieux sur le cycle manufacturier global. Toutefois, cette amélioration coïncidait avec un apaisement des tensions commerciales sino-américaines qui n’est plus d’actualité, faisant craindre une inversion de ce mouvement. La publication des enquêtes PMI (1) de mai apportera un premier élément de réponse.

(1) PMI : les indices PMI sont des indicateurs de confiance qui synthétisent les résultats des enquêtes menées auprès des directeurs d’achats des entreprises. Une valeur supérieure à 50 indique un sentiment positif dans le secteur concerné (manufacturier ou service)

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 29 mai 2019 et est susceptible de changer.

Lazard Frères Gestion

Lazard Frères Gestion

Fondée en 1848 par trois Français d’origine alsacienne, Alexandre, Lazare et Simon Lazard, Lazard Frères & Co s’établit à la Nouvelle-Orléans en tant que maison de commerce.

Peu après, la société s’implante à San Francisco, où elle développe une activité de négoce. En relation avec le développement de son activité de commerce, elle crée un bureau de change entre l’Europe et les États-Unis, puis une banque. La maison de Paris est créée en 1854, celle de Londres en 1870 et celle de New York en 1880. Son influence dans le monde bancaire international s’est considérablement étendue, notamment dans ses principaux métiers que sont le conseil financier aux entreprises et la gestion d’actifs.

De cette histoire exceptionnelle est issue une culture qui a traversé les générations. Lazard est désormais cotée à la Bourse de New York depuis mai 2005, mais reste aussi détenue par ses associés et ses collaborateurs.

Lazard sert des investisseurs dans le monde entier avec une large gamme de solutions d'investissement et de services en gestion de portefeuille. Le métier de gestion d’actifs du groupe est présent dans 14 pays en Amérique du Nord, Europe, Asie et également en Australie. Il met l’accent sur des stratégies qui s’appuient sur la recherche intensive et une gestion active.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X