La situation est paradoxale : les données économiques publiées continuent d’être absolument désastreuses et bien pires que les attentes du consensus. En revanche, le stress de marché a baissé à une vitesse inhabituelle, c’est certainement en grande partie lié à l’action très rapide des banques centrales. Et les marchés actions montent malgré les chiffres fondamentaux calamiteux. En fait, la corrélation entre les surprises économiques et la bourse n’a jamais été aussi basse.

Point de marché : calme et sérénité

Calme et sérénité ? On n’y est pas encore, loin s’en faut, mais on s’en rapproche très vite. Le graphique suivant montre le niveau de stress sur le marché actions européen mesuré par le V2X (l’équivalent européen du VIX). On a touché un plus haut à 87,6 le 16 mars, tout proche du record de 87,5 le 16 octobre 2008.

V2X

Mais ce qui est intéressant, c’est la vitesse à laquelle ce stress a baissé. Hier soir, on était à 34,8 un niveau qui reste élevé, le V2X n’a été plus haut que 10% du temps par le passé. Mais la décrue depuis le pic est une des plus rapides jamais enregistrée. Si on compare le pic de 2008 mais aussi les pics (moins élevés certes) de mai 2010 et de septembre 2011, on obtient le graphique suivant. Clairement, le V2X a tendance à converger vers sa valeur moyenne beaucoup plus vite que lors des dernières crises.

Evolution du V2X depuis le pic

Que s’est-il passé ? Si on prend le pic du marché action comme référence du début de la crise, il aura fallu lors de la dernière crise attendre de juillet 2007, date du pic sur l’Euro Stoxx, à septembre 2016 pour atteindre 1 000 milliards de QE. Sur la crise actuelle, il faudra attendre de février 2020 à novembre 2020. Dans le premier cas 110 mois d’attente, dans le second cas 9 mois d’attente.

La BCE a mis le gros braquet ! Et d’ailleurs, coïncidence, le pic de volatilité est enregistré la veille de l’annonce du PEPP.

Le QE a effectivement bien fonctionné.

Données économiques, la litanie continue

Que dire ?

C’est horrible. Une fois de plus.

Les PMI montrent un effondrement de la croissance. Avec une mention spéciale pour le PMI Indien qui intègre immédiatement, avec mention, le Guinness des records : 7,2 !

Indices PMI "composite"

Il faut aussi ajouter à ces chiffres les nouvelles prévisions de la Commission européenne : -7,7% sur la zone Euro cette année.

Mais le point le plus pertinent n’est peut-être pas là. Le marché, malgré ces chiffres, a progressé de 19% depuis les plus bas et reste sur une tendance neutre depuis un mois. En fait si on calcule la corrélation entre les surprises économiques et la performance de la bourse on obtient la corrélation la plus négative depuis que les séries existent. Plus les nouvelles sont mauvaises, plus la bourse monte ! Il y a plutôt une autre interprétation, plus crédible, c’est que la première moitié de l’année a été passée par pertes et profits par les investisseurs qui maintenant se concentrent sur le profil de la reprise. Et donc les chiffres du T1 et T2 ne sont pas pertinents.

C’est un pari évidement.

Zone Euro : corrélation entre les surprises économiques et la performance des bourses

Rally to the flag… ou pas

Lors de catastrophes naturelles la cote des gouvernements en charge a tendance à progresser. La crise du coronavirus ne fait pas exception comme le montre le graphique ci-dessous. C’est normalement une spécialité américaine, qui d’ailleurs porte un nom « rally to the flag » et qu’on observe à chaque crise grave. C’était par exemple aussi le cas après le 11 septembre.

Pas cette fois ci, Donald n’a pas progressé dans les sondages. Cette stabilité est surprenante et très inhabituelle. Un exemple de plus d’une position électorale de POTUS qui se détériore petit à petit.

Gouvernements : changement de la cote de popularité depuis le début du coronavirus



Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

mai

Pas d'évènement

juin

Pas d'évènement

juillet

Pas d'évènement

X