Les élections pour le Parlement Européen ont mobilisé davantage lors du scrutin du 26 mai. Le taux de participation est, à 50.8%, le plus élevé depuis 1994. Pour la France aussi ce changement est fort avec une participation de 50.1%, le plus élevé depuis 1994.

Depuis trois semaines, on ne parle plus que de ça…. Ou presque. Avec la guerre commerciale comme fer de lance, le champ du politique accapare l’attention des investisseurs. Et le rythme ne faiblit guère.

Côté guerre commerciale, les tensions restent vives alors que les Etats-Unis pourraient ajouter cinq entreprises chinoises de vidéosurveillance à la liste noire où figure, depuis le 16 mai, le géant de la téléphonie Huawei. Dénonçant les « attentes extravagantes » de Washington dans les négociations, Pékin laisse planer la menace d’un embargo sur les terres rares. La Chine est effet le premier producteur et raffineur mondial de ces métaux rares, tels que le néodyme ou le scandium, très utilisés dans l’industrie électronique, pour les écrans de téléviseurs, les systèmes de radars, ou les convertisseurs catalytiques. Les Etats-Unis sont, de surcroît, dépendants à 80% des importations chinoises de ces matériaux qui ne sont d’ailleurs pas concernés par la hausse des tarifs douaniers. Cet enjeu stratégique dote Pékin d’un moyen de pression important sur Washington. En fin de semaine, Donald Trump a légèrement apaisé les tensions en affirmant qu’il y avait de « bonnes chances » de parvenir à un accord, et que le statut de Huawei pourrait être inclus dans ce deal. La situation demeure néanmoins fragile.

Dans le domaine politique, l’Europe n’est pas en reste. Au Royaume-Uni, le plan de la dernière chance de Theresa May, qui concédait notamment à l’opposition la possibilité d’un second référendum, n’a convaincu ni son camp, ni les travaillistes et a été, une fois de plus, rejeté.Vendredi, la Première ministre britannique a de fait annoncé sa démission et quittera ses fonctions le 7 juin. L’incertitude persiste quant à sa succession, même si Boris Johnson semble être le favori.  Par ailleurs, même s’il n’est traditionnellement pas un catalyseur important pour les marchés, le résultat des élections européennes a été scruté avec attention. La vague populiste redoutée est restée cantonnée à certains pays (Italie, Royaume-Uni, France, Hongrie, Pologne) et si les partis nationalistes et souverainistes remportent près d’un quart des sièges, le vote aura surtout conduit à un Parlement européen très éclaté. Les jeux d’alliance seront essentiels pour en définir la coloration politique et les éventuelles évolutions de la doctrine économique européenne qui pourraient en découler.

Cette riche actualité politique ne doit toutefois pas occulter les faits économiques – et ces derniers restent maussades. S’ils ont surpris à la hausse en France, les PMI préliminaires pour le mois de mai ont déçu en Allemagne, en zone euro et au Japon, et se sont effondrés aux Etats-Unis. Les deux composantes de l’indice ont chuté et le PMI Composite, passé de 53,0 à 50,9, a touché un plus bas sur trois ans. Si la reprise des tensions commerciales explique sans doute en grande partie la baisse de confiance des chefs d’entreprises, cette nouvelle dégradation des perspectives d’activité inquiète, alors que jusque-là, les Etats-Unis se montraient plutôt résistants face au ralentissement global. La Fed dispose certes d’une marge de manœuvre significative dans cette situation. Mais le ton attentiste qui émane du compte-rendu de sa dernière réunion laisse à penser qu’elle ne se précipitera pas pour agir. Entre temps, la météo sur les marchés pourrait être quelque peu chahutée.

Telex

►  Morosité rhénane. L’indicateur IFO du climat des affaires en Allemagne s’est à nouveau dégradé en mai, ressortant à 97,9 (99,2 le mois précédant), un plus bas depuis fin 2014. Cette baisse est le résultat d’une forte dégradation de la composante sur la situation actuelle, jusque-là plus résistante, tandis que la composante sur les perspectives d’activité, déjà très dégradée, est restée stable.

► Statu quoLes minutes du dernier Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, qui s’est tenu le 10 avril, marquent une certaine stabilité dans la position de l’institution. Si l’inflation reste « désagréablement basse », les Gouverneurs ont estimé que les conditions d’un nouvel assouplissement ne s’étaient pas matérialisées. Quant aux conditions de la prochaine opération de refinancement à long terme des banques (TLTRO III), elles dépendront de l’évolution de la conjoncture économique, avec à la clé, des taux potentiellement plus bas que le taux de refinancement en cas de nouvelle dégradation des données macroéconomiques.

► Carnet vide. Signe des difficultés du secteur manufacturier mondial, les commandes de biens durables (hors défense et aviation) ont reculé de -0,9% en avril aux Etats-Unis, nettement en-deçà des attentes du consensus qui espérait une baisse limitée à -0,3%. De plus, le chiffre de mars a été revu en nette baisse, à +0,3% contre +1,4% précédemment estimé. L’ensemble des commandes est en recul de -2,1% sur le mois, contre -2,0% anticipé, avec un chiffre de mars révisé à +1,7% contre +2,6%.

LFDE

LFDE

Créée en 1991, La Financière de l’Echiquier est l’une des premières sociétés de gestion indépendantes de France, avec près de 11 milliards d’euros d’actifs sous gestion et une centaine de collaborateurs. Son métier : la gestion d’épargne et de placements financiers pour le compte de clients particuliers, de conseillers en gestion de patrimoine et d’institutionnels. LFDE est également présente en Allemagne, Autriche, Suisse, Italie, Espagne, ainsi qu’au Benelux.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

septembre

17sepToute la journée18Les Journées du CourtagePalais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

25sep19 h 00 min22 h 00 minBefore Patrimonia /// Sogenial ImmobilierBistrot des célestins L'organisateur: Sogenial Immobilier

26sepToute la journéeGrands Prix du Gouvernement d'Entreprise 2019Cercle de l'Union Interalliée

26sep(sep 26)8 h 30 min27(sep 27)19 h 00 minPatrimonia 2019Centre de Congrès de Lyon L'organisateur: Infopro Digital

octobre

08oct8 h 15 min20 h 00 minAM TECH DAY 2019Palais Brongniart L'organisateur: AGEFI Actifs

10octToute la journée1118e Global Invest Forum de l’AGEFIHôtel InterContinental L'organisateur: AGEFI Actifs

11octToute la journée13Salon de l’Immobilier et de l’InvestissementCarrousel du Louvre

novembre

21novToute la journée22Actionaria 2019Palais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

X