Climat : les entreprises françaises pourraient mieux appréhender les risques physiques (Mandarine Gestion)

Funds Watch
Climat : seules 26% des entreprises du CAC 40 décrivent aujourd’hui de façon qualitative les impacts financiers générés par le risque climatique

Les « risques climatiques physiques » peuvent rendre inutilisables les actifs des entreprises et avoir de fortes répercussions financières : des ruptures dans les chaînes d’approvisionnement, une interruption des activités ou encore des coûts de réhabilitation. Ces risques résultent de l’exposition des entreprises aux conséquences directes du changement climatique, tels que la modification des températures moyennes et des régimes de précipitations, ou l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des événements climatiques extrêmes.

Selon une étude de Carbone 4, seules 26% des entreprises du CAC 40 décrivent aujourd’hui de façon qualitative les impacts financiers générés par le risque climatique. Si 35% de ces entreprises sont exposées au stress hydrique, 25% aux inondations et 20% aux risques d’interruption de la chaîne de valeur, seulement 3% évaluent les risques en fonction de scénarios climatiques. Du coté des conseils d’administration, 58% des administrateurs déclarent que ces sujets climatiques ne sont pas mentionnés au niveau des conseils.

Autrement dit, les grandes entreprises françaises n’intègrent pas encore suffisamment les risques climatiques physiques dans leurs modèles d’affaires. L’association des grands groupes français (AFEP) vient cependant de commander un rapport au think-tank français Shift Project, intitulé « Scénarios énergie-climat, évaluation et mode d’emploi ».  Cet outil devrait aider les entreprises à mettre en place des scénarios de changement climatique adapté à leurs modèles.

La matérialisation des conséquences physiques du risque climatique est aujourd’hui un des axes de dialogue que les gérants de Mandarine Gestion mènent auprès des entreprises dans le cadre de notre démarche d’investisseur responsable.

Certaines entreprises sont déjà bien engagées dans la prise en compte de ces risques. A titre d’exemple, Atos mène un travail d’identification et d’évaluation des risques à travers différents outils (« Flood Map », « Résilience Index », « Risk Heat Map »). AXA a établi la liste des méthodologies d’évaluation pour les risques climatiques (distinction physique et transition), avec une évaluation financière des risques (en % de pertes de revenus pour les obligations d’entreprises et en milliards d’euros pour les actifs immobiliers). Danone a évalué les risques hydriques de manière systématique avec le processus d’audit GREEN et leur outil « Water Risk Filter » a évalué 64% des sites de Danone sur leur risque Eau. Enfin Legrand a réalisé une cartographie de la vulnérabilité de ses sites avec la mise en place de solutions concrètes : barrières anti-inondation, arrimage des toitures, réfection des systèmes d’évacuation des eaux etc.

A l’heure où l’autorité européenne des marchés financiers, l’ESMA, réfléchit, sur un mandat de la Commission Européenne, à intégrer les risques et facteurs de durabilité dans les directives européennes, les problématiques climatiques et leurs impacts physiques et financiers sont de plus en plus présents dans les cahiers des charges des investisseurs. En attendant la taxonomie verte de la Commission Européenne, prévue pour 2022…

Rédigé par l’équipe ESG, décembre 2019.

Mandarine Gestion

Mandarine Gestion

Mandarine Gestion est une société de gestion française indépendante, spécialisée dans la gestion d’actions.

Mandarine Gestion offre une gamme concentrée de fonds actions aux styles typés, enrichie de services d’analyse ESG et de solutions sur-mesure en allocation d’actifs et en gestion du risque. La société est également engagée dans une démarche active de financement de projets de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Mandarine Gestion déploie son offre auprès d’une clientèle diversifiée (institutionnels, distributeurs, multigestion), dans un nombre croissant de pays européens.
Elle gère aujourd’hui près de 4 milliards d’euros d’actifs, dont 35% hors de France.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X