Opinion : “Asshole!”

 “Thank you very much. We appreciate it… Asshole” ([Traduction]: « Merci beaucoup. Nous apprécions… Connard. »). 17 avril 2001 : Jeff Skilling, le PDG d’Enron, s’emballe en réponse à un analyste lors d’une présentation de résultats trimestriels. 

Richard Grubman, associé gérant chez Highfields Capital, demande à voir le bilan d’Enron : « vous êtes la seule institution financière qui ne peut pas produire un bilan ou un état des flux de trésorerie ». De l’autre côté du fil, le PDG dérape. Le scandale Enron éclate quelques mois plus tard : il s’agira de la plus grande faillite de l’histoire américaine. Jeff Skilling partira en prison pour 14 ans. 

Ça, c’était il y a 20 ans. 

 Les analystes faisaient leur boulot et posaient les questions qui dérangent. Les sociétés qui ne se prêtaient pas au jeu étaient montrées du doigt. Mieux encore, le travail des analystes permettait de discerner les fraudes. 

19 octobre 2021 : « Ravi d’être à nouveau avec vous tous. Je tiens à vous féliciter pour votre succès au cours du trimestre ». Voilà comment l’analyste débute le call des résultats de Netflix – autre ambiance. 

Depuis plusieurs semestres, Netflix a mis au point sa propre méthode pour la présentation des résultats : un seul analyste, choisi par la direction, posera les questions – filtrées à l’avance. Niveau richesse du débat, on a connu mieux. 

Mais cette fois, Netflix va encore plus loin. Nidhi Gupta, celui qui pose les questions n’est pas analyste mais gérant chez Fidelity. Et devinez quoi ? Netflix est une des premières lignes de son fonds. 

Lorsqu’il faut aborder le sujet de la rentabilité de Netflix, une scène surréaliste se produit : « Changeons de sujet et parlons des marges, un sujet toujours ennuyeux ». Ce n’est pas une présentation de résultats, c’est une blague. 

Et ça ne dérange personne. Nous vivons désormais dans une époque où les actionnaires tolèrent ce genre de numéro, qui relève plus d’une opération marketing que d’une présentation de résultats. 

Jeff Skilling aurait adoré 2021. 

Charles Monot 
Président – Gérant de Monocle AM 

 Nous ne détenons aucune position d’aucune sorte sur Netflix. 

Total
0
Shares