A l’heure où le « monde d’après » se dessine, quelle sera la place de l’investissement socialement responsable ? Perçu par certains comme une contrainte, pour d’autres comme une évidence, ce sujet, encore nouveau pour beaucoup, a parfois divisé. Le contexte économique et de marché de cette année laisse apparaître la première conclusion : l’investissement socialement responsable occupera une place de choix.

Le confinement nous a fait découvrir ce qu’une baisse drastique des émissions de CO2 signifie dans la réalité de tous les jours : eau cristalline à Venise, air plus pur et des animaux qui réoccupent l’espace urbain. Pour tenir la trajectoire définie lors de l’Accord de Paris sur le Climat, il nous faudra poursuivre ces réductions. Nous devons nous rappeler que, malgré ce confinement, nous sommes loin de ce rythme.

La pression va être d’autant plus forte que les Gouvernements devront gérer les tensions sociales de l’après crise. La relance sera donc décisive, et elle devra être verte, ce qui n’est pas incompatible ! Les développements en faveur des énergies renouvelables, nécessaires pour atteindre nos objectifs climatiques, pourraient créer 15 à 20 millions d’emplois. En effet, les infrastructures vertes sont jusqu’à trois fois plus intensives en capital et en main-d’œuvre que les développements traditionnels du secteur de l’Énergie. Enfin, cette relance verte ne se fera pas sans une collaboration étroite entre les secteurs public et privé.  Le Green Deal européen en un bon exemple.

L’analyse ISR intégrée dans nos processus d’investissement a montré sa solidité avec des entreprises en portefeuille qui ont mieux résisté dans la baisse. La crise sanitaire et le choc pétrolier n’ont pas modifié le constat que nous faisions avant la crise : la prise en compte de critères extra-financiers permet une meilleure analyse des risques, et une sélection de valeurs qui s’appuient sur l’identification de modèles plus durables. Un simple coup d’œil sur les indices ESG de MSCI le confirme, ils ont légèrement moins baissé que les indices généralistes sur la période. L’extra-financier se situe désormais au cœur de la création de valeur.

3eme volet - Investir pour un avenir durable_1

Montpensier Finance

Montpensier Finance

Montpensier Finance est une société de gestion indépendante française, développée depuis 2004 par une équipe reconnue, présidée par Guillaume Dard et renforcée par de nombreux talents au cours des dernières années.

Ses équipes développent une triple expertise de gestion : Actions Européennes, Obligations Convertibles, Multi-Asset.

Les actifs sous gestion s'élèvent à 2 milliards d'euros.

Les fonds sont gérés de façon collégiale par des équipes expérimentées selon des méthodes propriétaires intégrant des critères ESG et notre engagement responsable :

- Une méthode globale stratégique :
la méthode MMS (Montpensier Market Scan) permet aux équipes de gestion de s'appuyer sur 4 grands piliers d'analyse.
- Une méthode par type d'actifs :
.Grandes & moyennes valeurs : Méthode Business Models ISR ;
.Grandes & moyennes valeurs Europe : Méthode Great Models ;
.Petites & moyennes valeurs : Méthode Quadrator ;
.Obligations Convertibles : Méthode M Convertibles ;
- Une méthode investissement responsable :
le « Montpensier Impact Assesment », qui s'appuie sur les 17 objectifs de développement durable de l'ONU pour analyser l'impact social et environnemental des entreprises (fonds Best Business Models SRI).

View all posts


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X