Natixis Investment Managerspublie aujourd'hui les résultats de son étude mondiale annuelle menée auprès de 9.100 investisseurs particuliers natifs de 25 pays d'Asie, d'Europe (dont 400 en France), des Amériques et du Moyen-Orient. Parmi les principales conclusions : 

Natixis Investment Managers publie aujourd’hui les résultats de son étude mondiale annuelle menée auprès de 9.100 investisseurs particuliers natifs de 25 pays d’Asie, d’Europe (dont 400 en France), des Amériques et du Moyen-Orient. Parmi les principales conclusions

  • La majorité des investisseurs mondiaux craignent que la volatilité des marchés ne nuise à l’atteinte de leurs objectifs d’investissement
  • Ils adoptent une approche plus défensive en matière de construction de portefeuille et mettent davantage l’accent sur le risque, sans pour autant renoncer au rendement
  • Ils semblent privilégier la gestion active, mais se font encore de fausses idées sur la gestion passive
  • La majorité des interrogés souhaitent donner du sens à leur épargne et intégrer les critères ESG à leurs investissements

Selon l’enquête mondiale 2018 réalisée par Natixis Investment Managers auprès investisseurs individuels, plus de la moitié des investisseurs français (55 %) estiment que la volatilité des marchés nuit à l’atteinte de leurs objectifs de d’investissement. Dans ce contexte, les investisseurs mondiaux adoptent une approche plus prudente, 85% (82,3% en France) accordant une importance primordiale à la sécurité de leurs actifs, sans pour autant renoncer à leurs attentes de rendement. Tous ces résultats suggèrent que les investisseurs semblent prédisposés à privilégier des stratégies actives. Néanmoins, l’étude révèle que les frais de gestion étant aussi un point de mire, ils se font encore quelques fausses idées concernant la gestion passive. Les investisseurs sont prédisposés à privilégier les stratégies actives Dans ce contexte de forte volatilité des marchés, les investisseurs adoptent une approche plus défensive en matière de construction de portefeuille – neuf sur dix affirment qu’il est important d’être protégé contre la volatilité – mais ne sont pas prêts pour autant à renoncer au rendement. En 2018, ils s’attendent à une performance annuelle moyenne de 9,8 %, bien supérieure à celle de l’inflation. Les investisseurs individuels reconnaissent globalement la nécessité de regarder au-delà des soubresauts actuels du marché, une majorité écrasante (87%) soulignant l’importance des rendements à long terme par rapport aux objectifs à court terme. Les trois quarts des investisseurs disent que lorsqu’il s’agit d’investir, il est important de battre l’indice de référence. Presque le même nombre (74 %) déclare qu’il est important de tirer profit des mouvements à court terme du marché. Comme révélé par les dernières études de Natixis Investment Managers auprès des sélectionneurs de fonds professionnels des institutionnels et des conseillers financiers, la gestion active est la plus adaptée pour atteindre chacun des objectifs cites ci-dessus. L’appétit des particuliers pour les investissements ESG continue de croître Les investisseurs sont de plus en plus concernés par le sens de leurs investissements : 70% d’entre eux estiment que l’impact social et environnemental de leurs placements est un critère très important à prendre un compte. Trois investisseurs sur cinq (60 %) ont également déclaré vouloir que leurs investissements soient en phase avec leurs valeurs personnelles.

La perception de l’ESG atteint aujourd’hui un point décisif. Si les investisseurs individuels souhaitent que leurs investissements s’alignent sur leurs valeurs, les investisseurs institutionnels vont encore plus loin et commencent à voir dans l’ESG de nombreux avantages, autant dans la création d’alpha que dans la gestion des risques. La dernière enquête menée par Natixis Investment Managers auprès des investisseurs institutionnels a révélé que, pour la première fois, les institutionnels ont préféré l’ESG pour la création d’alpha (59%), plutôt que pour l’atténuation des risques (56%). Six investisseurs sur 10 vont jusqu’à affirmer que l’ESG sera un standard d’ici à 2022. Jean-François Baralon, Directeur distribution de Natixis Investment Managers France, Suisse romande et Monaco, explique : « La volatilité observée au cours de l’année a favorisé une approche plus défensive, les investisseurs rééquilibrant leurs portefeuilles pour s’adapter au ralentissement des marchés. De nombreux facteurs rentrent en compte : la gestion du risque, des attentes de rendement plus élevées et le désir d’intégrer les facteurs ESG dans leurs investissements. Saisir les meilleures opportunités, celles qui permettent de concilier gestion du risque et génération d’alpha, requiert une vision à long terme et une approche résolument active de l’investissement. » Les investisseurs ont tendance à se méprendre sur la gestion passive Dans ce contexte où 68,4% des investisseurs mondiaux (79,8% des Français) estiment vivre dans un monde moins sûr qu’il y a 10 ans, ils sont largement majoritaires (71,5% à l’échelle mondiale, 63,5% parmi les Français) à vouloir privilégier une gestion active plutôt que passive. Près des deux tiers (64 %) des investisseurs affirment en effet connaître la différence entre l’investissement actif et passif et considèrent que les frais des fonds indiciels sont moins élevés que ceux des fonds actifs. Ils sont 62,8% (56,3% en France) à juger la gestion passive moins risquée que son homologue active. « Les résultats de notre enquête révèlent que les investisseurs ont tendance à extrapoler des avantages beaucoup plus importants pour les investissements passifs du fait de leur moindre cout », explique Dave Goodsell, directeur exécutif du Natixis Center for Investor Insight. De même, 62,8% des investisseurs mondiaux estiment que les fonds indiciels sont moins risqués que les autres placements. Or, ce n’est pas le cas. Ces fonds n’ont pas de gestion des risques intégrée et les actifs des investisseurs sont exposés au même niveau de risque que celui présenté par les marchés en général. Et si les investisseurs sont gagnants lorsque les marchés progressent, ils sont tout aussi perdants lorsque les marchés sont à la baisse ».

Pour en savoir plus:

Le communiqué de presse : CP – Natixis IM Individual Survey – VF
L’étude complète : Natixis IM – Individual Investor Survey Report – 2911

Natixis IM

Natixis IM

Natixis est la banque internationale de financement, d’investissement, de gestion d’actifs, d’assurance et de services financiers du Groupe BPCE, deuxième acteur bancaire en France avec 31 millions de clients à travers ses deux réseaux, Banque Populaire et Caisse d’Epargne.
Avec plus de 21 000 collaborateurs, Natixis dispose d’expertises métiers fortes dans quatre domaines d’activités : la Gestion d’actifs et de fortune, la Banque de Grande Clientèle, l’Assurance et les Services Financiers Spécialisés.
Elle accompagne de manière durable, dans le monde entier, sa propre clientèle d’entreprises, d’institutions financières et d’investisseurs institutionnels et la clientèle de particuliers, professionnels et PME des deux réseaux du Groupe BPCE.

Voir toutes les publications


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

novembre

21novToute la journée22Actionaria 2019Palais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

décembre

05decToute la journéeSommet BFM PatrimoineCESE - PALAIS DE IENA L'organisateur: BFM Business

janvier

Pas d'évènement

X