Le graphe de la semaine. Attente d’un rebond des anticipations des ménages français, en mai, après la fin du confinement.

Le graphe de la semaine
Attente d’un rebond des anticipations des ménages français, en mai, après la fin du confinement.
Les français en plein confinement broyaient du noir. Ils pensaient que le niveau de vie des français dans 6 prochains mois allait se dégrader au rythme le plus rapide depuis 1987 (début de l’enquête sur un pas mensuel). Ils étaient moins inquiets pour eux.
La fin du confinement devrait modifier l’allure de ce graphe.

25 Mai
2ème estimation du PIB allemand (-2.2% en première estimation) pour le premier trimestre de 2020 et contributions détaillées.
Enquête IFO du mois de mai. L’indice d’avril avait baissé de 10 points à 74.3 par rapport à mars et le repli était de 20 points par rapport à février. L’indice devrait s’améliorer compte tenu de la fin du confinement au début du mois de mai. C’est ce qui était déjà observé dans l’enquête Markit. (l’indice composite était passé de 17.4 en avril à 31.4 dans l’estimation avancée de mai)

26 Mai
Indice CFNAI aux USA pour le mois d’avril (meilleur indicateur conjoncturel). L’indice avait lourdement chuté en mars (-4.19) indiquant que toutes les composantes de l’activité s’étaient contractées. Le repli sera encore plus marqué en avril compte tenu du confinement plus important.
Confiance du consommateur du Conference board aux USA pour le mois de mai
Cet indicateur donne de précieux renseignements sur la perception par les ménages de l’état du marché du travail et de leurs anticipations sur l’évolution de leurs revenus. En avril, l’indicateur sur le marché du travail indiquait qu’il devenait très difficile de trouver un emploi (ce qui a été confirmé après dans le rapport de l’emploi). Les anticipations sur les revenus à 6 mois ont été franchement en repli. Ceci n’a rien de surprenant, ex post, mais c’est l’intérêt des enquêtes que d’avoir ces signaux.
Publication de la revue de stabilité financière de la BCE

27 Mai
Point de conjoncture de l’Insee
Climat des affaires en France pour le mois de mai. L’indice du climat qui synthétise la situation dans es services, le secteur manufacturier, la distribution et la construction avait chuté de plus de 30 points en avril à 61.7. Comme dans l’enquête Markit, un rebond est attendu mais l’indice ne regagnera pas l’ensemble du terrain perdu. La sortie du confinement le 11 mai aura redonné un peu d’allant à l’activité mais l’indice restera très en dessous de sa moyenne historique à 100.
L’indice de l’emploen France publié avec cette enquête sera très regardé. Il est bien corrélé avec un mois d’avance aux données publiées par l’Acoss sur les embauches à plus d’un mois. L’enquête d’avril suggérait un plongeon des embauches en avril. Cela a eu lieu effectivement puisque le nombre d’embauches à plus d’un mois n’a été que de 191 2870 contre 732 800 en février (-74%) et 550 129 en mars (-65%). Une inversion de tendance serait rassurante.
Indice de confiance des consommateurs en France pour le mois de mai. En avril, l’indice synthétique avait baissé de 8 points à 95. Le point à regarder de près sera la perception par les français de leur propre évolution et de l’évolution du niveau de vie des français. Ce dernier indicateur était au plus bas historique en avril reflétant les anticipations inquiètes des français sur leur futur collectif. A titre individuel, l’indice n’était pas autant en recul, chacun ayant le sentiment de pouvoir s’en sortir mieux que la moyenne.
Beige Book de la Federal Reserve

28 Mai
Deuxième estimation du PIB américain du premier trimestre. L’estimation avancée était de -4.8% en taux annualisé (-1.2% non annualisé). Il y aura la première estimation des profits des entreprises. La variation sur le trimestre devrait être négative.
Commandes de biens durables aux USA pour le mois d’avril. L’ajustement sur les commandes de biens d’équipement (commandes hors défense et aviation) devrait s’observer avec un repli significatif. Cela n’avait pas été le cas en mars.
Indice de confiance des entreprises et des ménages en Italie pour le mois d’avril.
Indice des prix en Allemagne pour le mois de Mai. L’inflation était tombé à 0.9% en avril et devrait ralentir encore en mai.

29 Mai
Deuxième estimation du PIB français du premier trimestre. La première reflétait une contraction de -5.8% en taux non annualisé.
Dépenses de consommation des ménages français en avril. Le repli de mars avait été de -17.9%. Le recul devrait encore être très marqué en avril en raison du confinement qui s’est appliqué durant tout le mois.
Estimation préliminaire de l’inflation en France au mois de mai. Le chiffre avait été de 0.3% en avril.
PIB italien du premier trimestre, deuxième estimation. La première était de -4.7%.
Indice des prix italien en mai, l’inflation d’avril était nulle.
Ventes de détail en Allemagne pour le mois d’avril. Le repli va être fort en raison du confinement.
Indice des prix en zone euro pour le mois de mai. L’inflation était de 0.3% en avril.
PIB brésilien du premier trimestre. Au T4, il avait progressé de 0.5%.
Dépenses des ménages américains du mois d’avril et indice des prix à la consommation. Les chiffres de dépenses devraient être en recul net en raison du confinement qui a affecté de nombreux états américains. L’inflation devrait être plus bas que le chiffre de 1.3% du mois de mars.

Ostrum AM

Ostrum AM

Depuis plus de 30 ans, Ostrum Asset Management accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets financiers. Pour y parvenir et délivrer le meilleur résultat d’investissement, nos gérants nourrissent leurs convictions d’une recherche propriétaire pointue et d’une analyse rigoureuse du risque, à chaque étape du processus de gestion.
Basée en Europe, avec une présence aux États-Unis1 et en Asie2, Ostrum Asset Management propose une gamme performante en gestion active fondamentale obligataire et actions, ainsi que des solutions de gestion assurantielle, répondant aux besoins des investisseurs dans le monde entier.

Acteur de premier plan en Europe3, Ostrum Asset Management gère
315,7 milliards d’euros4 pour le compte de ses clients institutionnels, particuliers et distributeurs externes.
Depuis le 3 avril 2018, Natixis Asset Management est devenue Ostrum Asset Management.

View all posts


Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

X