La chute de l'indice ISM manufacturier a fortement baissé en septembre pour s’établir à son plus bas niveau depuis juin 2009.

L’indice ISM manufacturier a fortement baissé en septembre pour s’établir à son plus bas niveau depuis juin 2009, lors de la fin de la crise économique et financière mondiale. À 47,8, il est très inférieur au seuil de 50, signalant une forte contraction de l’activité dans le secteur manufacturier. L’indice est également bien en-dessous de sa moyenne de longue période comme le montre le graphique suivant.

• Quasiment toutes les composantes se sont inscrites en baisse et de manière particulièrement marquée pour la production, les nouvelles commandes étrangères, les stocks et l’emploi qui s’établissent nettement sous le seuil de 50. Le repli le plus spectaculaire vient des nouvelles commandes étrangères qui chutent littéralement depuis le mois de septembre pour se contracter au rythme le plus élevé depuis mars 2009 (indice de 41). Et oui, la guerre commerciale affecte également les États-Unis et de manière particulièrement marquée. Le rythme de contraction des nouvelles commandes globales s’est stabilisé en septembre (indice à 47,3).

• Dans ce contexte, les chefs d’entreprises réduisent leurs effectifs au rythme le plus élevé depuis janvier 2016.

Conclusion :

L’activité dans le secteur manufacturier se contracte nettement, affectée par la chute des nouvelles commandes étrangères. Cela amène les chefs d’entreprises à réduire leurs effectifs et à devenir plus prudents en matière d’investissement comme l’ont montré les derniers chiffres de commandes de biens capitaux (hors défense et aviation). Sur 18 industries, 15 ont révélé une contraction de leur activité. Les chefs d’entreprises ont cité notamment  la guerre commerciale, la hausse des tarifs douaniers chinois et la moindre demande globale comme facteurs explicatifs. Cette enquête montre clairement l’impact négatif de la guerre commerciale sur les exportations américaines. Le risque est que la contraction du secteur manufacturier ne se propage à celui des services et affecte en retour la consommation des ménages américains qui se révèle pour le moment relativement résiliente.

Aline Goupil-Raguénès
Économiste
Ostrum Asset Management

Ostrum AM

Ostrum AM

Depuis plus de 30 ans, Ostrum Asset Management accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets financiers. Pour y parvenir et délivrer le meilleur résultat d’investissement, nos gérants nourrissent leurs convictions d’une recherche propriétaire pointue et d’une analyse rigoureuse du risque, à chaque étape du processus de gestion.
Basée en Europe, avec une présence aux États-Unis1 et en Asie2, Ostrum Asset Management propose une gamme performante en gestion active fondamentale obligataire et actions, ainsi que des solutions de gestion assurantielle, répondant aux besoins des investisseurs dans le monde entier.

Acteur de premier plan en Europe3, Ostrum Asset Management gère
315,7 milliards d’euros4 pour le compte de ses clients institutionnels, particuliers et distributeurs externes.
Depuis le 3 avril 2018, Natixis Asset Management est devenue Ostrum Asset Management.

Voir toutes les publications

Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour

L’agenda de l’AM

octobre

08oct8 h 15 min20 h 00 minAM TECH DAY 2019Palais Brongniart L'organisateur: AGEFI Actifs

10octToute la journée1118e Global Invest Forum de l’AGEFIHôtel InterContinental L'organisateur: AGEFI Actifs

11octToute la journée13Salon de l’Immobilier et de l’InvestissementCarrousel du Louvre

novembre

21novToute la journée22Actionaria 2019Palais des Congrès L'organisateur: Infopro Digital

décembre

05decToute la journéeSommet BFM PatrimoineCESE - PALAIS DE IENA L'organisateur: BFM Business

X