L'actualité des asset managers français et européens.

CAC 40 proche des 6.000 points : on s’inquiète ou pas ?

Malgré le rebond du jour, les séances baissières s’enchaînent à la Bourse de Paris. Le CAC 40 perd un peu moins de 15% depuis le début de l’année. L’analyse de Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM.

Ecorama du 10 mai 2022, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com

Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on facebook
Facebook



Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Plus de publications
Funds Watch
Lire la suite

Covid-19, les cas américains et brésiliens font froid dans le dos

Les gérants continuent de prendre connaissance des derniers développements de la pandémie. Alors que l’Europe poursuit le déploiement progressif de ses mesures de sortie de confinement à mesure que la situation sanitaire s’améliore, les principaux foyers de contamination sont en Amérique. Voici un point précis sur la situation aux Etats-Unis et au Brésil, les plus grandes puissances économiques de chaque partie du continent. Point commun entre les deux : des chefs d’Etat, D. Trump et J. Bolsonaro, qui ont longtemps ignoré, voire raillé la menace, et mis la pression sur les Gouverneurs des Etats les plus raisonnables en la matière.
Funds Watch
Lire la suite

La hausse des taux n’est pas un problème pour l’économie réelle, mais c’est un problème pour la BCE

Depuis la mi-décembre, les taux d’intérêt sur les dettes souveraines européennes se sont tendus d’environ 45 pdb ce qui correspond à un drawdown en prix de près de 5%. Il s’agit de remettre en perspective ce mouvement de taux en répondant à 3 questions : si la tension obligataire se poursuit, est-ce qu’elle peut remettre en cause les trajectoires baissières à moyen terme sur les dettes publiques ? A quel moment, pouvons-nous évoquer qu’une hausse des taux constitue un ” choc obligataire ” ? Quelle peut être la réaction de la BCE face à cette hausse des rendements obligataires ?