L'actualité des asset managers français et européens.

Les fonds actions toujours plus performants

Selon les dernières données de la Banque de France, les OPCVM investis dans des actions d’entreprises ont affiché une performance de 2% en moyenne en juin dernier. Le rendement dépasse 28% sur un an.

Les fonds actions continuent sur leur lancée. Après 1,6% en mai, la performance des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) composés de titres d’entreprises a atteint 2% en juin, d’après les statistiques de la Banque de France rendues publiques le 17 août 2021.

Ce rendement est exprimé net de frais de gestion, mais brut des éventuels frais d’entrée et de sortie. Par ailleurs, il faut savoir que la Banque de France ne comptabilise pas dans les fonds actions les fonds d’épargne salariale, logés dans les plans d’épargne entreprise (PEE), les plans d’épargne pour la retraite collectif (Perco) et les nouveaux plans d’épargne retraite (PER) collectifs facultatifs créés par la loi Pacte (pour Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises).

Une performance en glissement annuel élevée

En revanche, l’institut monétaire intègre les fonds indiciels cotés dans les fonds actions. Également appelés ETF (pour Exchange traded fund), les fonds indiciels sont, comme leur nom l’indique, indexés sur un indice boursier, tels que le CAC 40, le Footsie 100 ou le Dow Jones. Concrètement, un ETF réplique la constitution d’un indice (par exemple, les quarante premières capitalisations de la Bourse de Paris dans le cas du CAC 40) et fluctue, en conséquence, de la même manière.

Les fonds indiciels ont fait encore mieux que les fonds actions dans leur totalité avec une performance de 2,7% en juin (1,6% en mai). Entre juin 2020 et juin 2021, la valeur des OPCVM actions a progressé de 28,8% (30,1% pour les ETF). Pour rappel, la rémunération du Livret A a, elle, été maintenue à 0,5% le 1er août. Quant au rendement moyen des fonds en euros de l’assurance vie, il est ressorti à seulement 1,3% en 2020 et pourrait tomber à 1,1% en 2021, d’après les prévisions du cabinet Facts & Figures.

Le krach de 2020 largement compensé

Les données de juin de la Banque de France montre la poursuite du net redressement des marchés financiers depuis le krach boursier de mars 2020 provoqué par la pandémie du Covid-19. A cause de cet évènement, la performance des fonds actions s’est limitée à 3% l’année dernière.

Source : https://www.banque-france.fr/statistiques/performance-des-opc-france-jun-2021

LinkedIn
Twitter
Facebook



Newsletter

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters quotidiennes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de nos mails ou à l’adresse contact@fundswatch.fr

Le fonds du jour
Plus de publications
Lire la suite

Les marchés sont pris dans des vents contraires

Les marchés restent très volatiles, pris entre le fait qu’ils intègrent déjà beaucoup de mauvaises nouvelles – beaucoup d’indicateurs techniques et de confiance indiquent que l’aversion au risque atteint des niveaux excessifs alors que les marchés ont intégré les perspectives de hausses de taux massives des banques centrales d’ici la fin de l’année – et que les perspectives économiques continuent de se dégrader, au point qu’une récession devient de plus en plus probable dans les prochains trimestres.