Les marchés actions ont globalement terminé le mois de juillet sur leurs niveaux de fin juin, l’Euro Stoxx TR ayant par exemple enregistré une progression de +0.1% sur le mois. Néanmoins, les dispersions de performances ont encore été très importantes : les secteurs défensifs ont surperformé les cycliques et les valeurs faiblement valorisées ont nettement sous-performé les valeurs les plus chères.

Pour la première fois depuis décembre 2008, la Fed a abaissé ses taux de 25 pb

Les décisions et discours des banques centrales ont continué à soutenir le marché : pour la première fois depuis décembre 2008, la Fed a abaissé ses taux de 25 pb, mais a déclaré que la suite de ses actions dépendrait des données macroéconomiques à venir ; la BCE a quant à elle maintenu ses taux inchangés mais a inscrit à l’ordre du jour de sa réunion de septembre l’étude d’une éventuelle baisse de taux et relance du QE. Les marchés anticipent que la politique de Christine Lagarde, qui prendra la tête de la BCE en octobre prochain, s’inscrira dans la continuité de celle accommodante de Mario Draghi.

Les indicateurs macroéconomiques publiés sur le mois, qui se sont révélés assez décevants en Europe (PIB du T2, IFO, PMI de la zone euro) ont quant à eux engendré des craintes de la part des investisseurs. De la même manière, sur le plan politique, si l’Italie a profité de la position accommodante de la BCE ainsi que de la décision de Bruxelles de ne pas engager de procédure pour déficit excessif à l’encontre du pays, la guerre commerciale et le Brexit ont ravivé les inquiétudes des investisseurs. En effet, si les négociations ont repris entre Xi Jinping et Donald Trump, aucun progrès concret n’a pour l’instant été enregistré ; par ailleurs, la nomination de Boris Johnson au poste de Premier Ministre fait augmenter les probabilités de « hard Brexit ».
A ce stade, 70% des entreprises du Stoxx600 ont publié leurs résultats du deuxième trimestre. 57% d’entre elles ont publié des résultats supérieurs aux attentes en termes de chiffre d’affaires comme de bénéfice par action.

Les opinions et estimations données constituent notre jugement et sont susceptibles de changer sans préavis, de même que les assertions quant aux tendances des marchés financiers, qui sont fondées sur les conditions actuelles de ces marchés. Nous pensons que l’information fournie dans ces pages est fiable, mais elle ne doit pas être considérée comme exhaustive. Ces données, graphiques ou extraits ont été calculés ou effectués sur la base d’informations publiques que nous estimons fiables mais qui toutefois n’ont pas fait l’objet d’une vérification indépendante de notre part. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.